Le dieu-fils Harsomtous dans les temples égyptiens d'époque tardive : étude de sa relation avec le dieu-patron du sanctuaire pour définir sa personne et ses fonctions spécifiques en tant que dieu-fils dans et hors du temple d'Edfou

par Emmanuel Louant

Thèse de doctorat en Sciences des religions. Religions de l'Antiquité

Sous la direction de Christiane Zivie-Coche.

Soutenue en 2000

à Paris, EPHE , en partenariat avec École pratique des hautes études. Section des sciences religieuses (Paris) (autre partenaire) .


  • Résumé

    Dans le temple d'Horus à Edfou, le dieu est accompagné de sa parèdre Hathor et de leur fils Harsomtous. Ce dernier n'est attesté de façon certaine comme fils d'Horus qu'à partir de l'époque ptolémai͏̈que, s'inscrivant dans l'évolution théologique de son temps, qui voit la mise en place dans les grands temples de triades sur le modèle familial, père-mère-fils. La naissance d'Harsomtous est fêtée chaque année au 11 Pachons. Le lait constitue l'offrande spécifique du nouveau-né, assurant sa croissance vers un but précis: l'enfant doit devenir semblable à son père pour pouvoir hériter de celui-ci. D"'alimenté", le dieu-fils devient également "nourricier". De passif et dépendant de sa mère, il devient actif tout en se définissant par rapport à son père. C'est là tout le cheminement parcouru par le dieu enfant. Adulte, ou plus précisément hwnw, "jeune homme, au développement achevé, parfait, au meilleur niveau physique", Harsomtous peut alors être héritier de son père. Cependant, il ne lui succède jamais. Chaque année, lors du Nouvel An, qui voit la régénération de la royauté du père, Harsomtous se fond en celui-ci, devenant Horus Somtous, "Horus l'unificateur des Deux Terres", une forme ancienne d'Horus au moment où ce dernier prit le pouvoir. Ainsi, naissant et devenant son père chaque année, Harsomtous contribue à la pérennité du règne de son géniteur Horus. Le dieu-fils est le moteur dynamique de l'éternité du souverain solaire qu'est Horus. Dans le temple d'Hathor à Dendéra, se rencontre un homonyme de l'enfant apollonopolitain, Harsomtous de Khadit, dieu nourricier car primordial et chthonien. A Dendéra, ce dieu est également doté de caractéristiques solaires qui en font plus précisément le principe dynamique du cycle solaire. L'union des Deux Terres apparaît ainsi clairement comme l'expression même de l'acte fondateur de tout cycle, solaire ou royal, ainsi que sa dynamique éternelle

  • Titre traduit

    The Son-God Harsomtus in the Egyptian Temples of the Late Period : study of his Relation to the principal God of the Sanctuary in order to define his personality and his specific functions as Son-God in and out the temple of Edfu


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (272 f. +514 f. + pagin multiples f. + 46 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 257-272. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : DOC 309
  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : DOC 309
  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : DOC 309
  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : DOC 309

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 5842
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.