Les elements orientaux dans l'art celtique latenien, d'apres l'etude des monstres

par ARMELLE DUCEPPE LAMARRE

Thèse de doctorat en Art et archéologie

Sous la direction de MIKLOS SZABO et de Venceslas Kruta.

Soutenue en 2000

à l'EPHE .


  • Résumé

    Le theme de l'influence orientale dans l'art latemien a deja fait l'objet de recherches, notamment celle de paul jacobsthal qui est le premier a avoir parle de "style orientalisant celtique". C'est a travers l'etude des monstres (griffon, sphinx, lion aile. . . ) dans l'iconographie de l'art latenien que ce probleme a ete repense. En effet, certains monstres se presentent comme un point commun entreles arts des mondes orientaux, mediterraneens et l'art latenien. Les resultats de la demarche comparative ne permet pas de proposer un rapport direct avec l'orient ou les populations des steppes (culture scythe). En revanche, le nord et le centre de l'italie et plus particulierement les etrusques ainsi que les venetes, ont pu tenir le role d'intermediaire ; ces memes cultures ayant recu des influences directes de l'orient quelques siecles avant l'emergence de l'art latenien. Une certaine coherence apparat autour de l'origine des monstres lateniens. Cependant, des points d'ombre subsistent comme le hiatus chronologique qui existe entre les monstres latemens et les elements de comparaisons etrusques choisis. La solution a ce decalage est peut-etre a chercher du cote de l'importation des buccheri, mais leur presence est tres faible en europe septentrionale, ou plus vraisemblablement dans la richesse de l'art venete. La demarche est d'autant plus difficile que l'on constate l'absence visible de tatonnements, les artisans lateniens ayant fait preuve d'originalite dans l'adaptation et l'assimilation des themes monstrueux. Il apparait donc preferable, pour tenir compte de ces constatations, de parler non pas d'un style orientalisant mais plutot d'une composante tardo-orientalisante de l'art du premier style latenien.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 500 p.
  • Notes : THESE NON CORRIGEE
  • Annexes : 420 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 4 Ms 137 1-3
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.