Image dedoublee ou image redoublee : symetrie et dissymetries dans les relations entre les scenes rituelles des temples de ramses ii

par Benoît Lurson

Thèse de doctorat en Art et archéologie

Sous la direction de Pascal Vernus.

Soutenue en 2000

à l'EPHE .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Dans les temples egyptiens de l'epoque pharaonique, les scenes rituelles disposees de part et d'autre de l'axe longitudinal sont en general identiques. Leur repartition obeit a la loi de la symetrie. Toutefois, des dissymetries viennent souvent distinguer ces scenes. L'interpretation habituelle (cf. E. Hornung) y voit le resultat d'un conflit entre la pensee dualiste des anciens egyptiens, que traduirait la symetrie et leur sensibilite artistique, qui trahiraient les dissymetries. Cette hypothese est en contradiction avec l'importance que revet la symetrie dans l'etude des scenes des temples d'epoque greco-romaine et avec des etudes telle que celle de maya muller, qui a montre tout l'usage que l'egyptien faisait de cet outil graphique qu'est la symetrie. La these demontre que ces dissymetries trahissent en fait, a l'instar de celles qui distinguent les textes des scenes symetriques des temples de l'epoque greco-romaine, le dedoublement d'une thematique exposee de facon bipolaire et complementaire, la complementarite etant indiquee par ces dissymetries. Cela est perceptible en appliquant a ces scenes une methode d'analyse procedant par dissociation, methode qui consiste a dissocierles scenes en chacun de leurs elements constitutifs et a comparer ensemble les sequences que forment ces elements. Deux images symetriques sont donc dedoublees et non redoublees et on peut parler de "symetrie fonctionnelle" et non de symetrie graphique. D'autres types de dissymetries font apparaitre une organisation du decor utilisant des figures de style, tandis que l'etude des relations entre les portes et leur decor montre tout le caractere conceptuel de l'image egyptienne. L'existence d'un vocabulaire (bipolaire), de regles de composition et de figures de style permet de parler d'une rhetorique de l'image egyptienne, dont l'existence ouvre les portes d'une recherche des caracteres propres au langage figuratif egyptien.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 702 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 370 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 4 Ms 116 1-4
  • Bibliothèque : Ecole française d'Athènes. Bibliothèque.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : Mi 739

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 4932
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mfiche 223/2656
  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mc 4 Ms 116
  • Bibliothèque : Ecole normale supérieure. Bibliothèque d'Ulm - Lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.