Typage moléculaire du virus de la peste équine par amplification génique. Etude de la protéine non-structurale NS3 et application au diagnostic sérologique

par Corinne Sailleau

Thèse de doctorat en Immunologie

Sous la direction de Jean-Claude Gluckman.

Soutenue en 2000

à Paris, EPHE .


  • Résumé

    La peste équine est une arbovirose qui affecte les équidés et plus particulièrement les chevaux dont elle provoque très fréquemment la mort. Les conséquences dues au caractère meurtrier de la maladie mais surtout aux mesures de prophylaxie qu'elle nécessite sont préjudiciables pour l'économie de la filière chevaline des pays touchés. Nous avons développé des tests d'amplification en chaîne par polymérase spécifiques de type qui permettent, en 24 heures, la détection et le typage du virus équipestique (qui compte 9 sérotypes). Cette technique a e��té validée sur 54 échantillons codés. Les résultats obtenus sur 7 de ces échantillons ont permis de mettre en évidence la difficulté du typage (classique et moléculaire) lorsque plus d'un type viral est présent dans l'échantillon. Le typage moléculaire par RT-PCR a été appliqué avec succès à des prélèvements nécropsiques. Dans le but de différencier les anticorps induits par une vaccination et par une infection, deux tests ELISA, utilisant comme antigènes deux domaines de la protéine NS3, ont été développés. Les deux ELISA ont présenté une sensibilité et spécificité satisfaisantes, mais leur capacité à discriminer les sérums d'animaux infectés de ceux d'animaux vaccinés reste à confirmer. Parallèlement, des sérums de lapins produits contre les deux domaines de la protéine NS3, précédemment utilisés comme antigène dans l'ELISA, ont permis de préciser partiellement la topologie de NS3 au niveau de la membrane cellulaire. Ainsi, l'immunofluorescence sur cellules infectées a confirmé la localisation extra-cellulaire (prédite par certains auteurs) du domaine N-terminal de NS3. Enfin, la détermination des séquences nucléotidiques du segment génomique 10 (qui code pour les protéines NS3/NS3A) des sérotypes 2, 4, 5, 6 et 7 a permis de compléter les données existantes sur ce gène et de confirmer l'importante variabilité génétique de ce segment et de la protéine NS3 par rapport à celle des autres Ortivirus.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (153 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 163 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Ecole pratique des hautes études. Section Sciences de la vie et de la terre.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.