La transformation induite par l'oncoproteine vjun : isolement de genes cibles et mise en evidence du potentiel transformant du facteur de transcription atf3

par SANDRINE PEREZ

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Marc Castellazzi.

Soutenue en 2000

à École normale supérieure (Lyon) .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'oncoproteine vjun transforme les fibroblastes embryonnaires de poulet (cef) in vitro et induit la formation de fibrosarcomes dans l'animal. Ce facteur de transcription agit sous forme d'homodimeres ou d'heterodimeres avec les autres facteurs de transcription de la famille ap-1 (jun, fos, atf/creb). Actuellement, nous pensons que la croissance en absence de facteurs de croissance est controlee par vjun:atf2 tandis que vjun:fra2 controlerait la croissance en absence de support. Au cours de ce travail, nous avons recherche des genes impliques dans le controle de la voie de proliferation vjun:atf2 dependante. Dans une premiere partie, un criblage differentiel nous a permis d'isoler (i) des genes reprimes, de facon general, par vjun comme le gene codant pour la proteine pro-apoptotique par-4 et le syndecan, proteine de la matrice extra-cellulaire et (ii) des genes differentiellement exprimes selon la voie de transformation induite par vjun dont les genes codant pour la prostaglandine synthase, la protease nexine-1, inhibiteur de protease, une helicase a arn, et la proteine p37nb de fonction inconnue. Nous avons montre que l'adnc aviaire de p37nb code pour une proteine riche en domaine repetes en leucine et que l'expression de ce gene est modulee par les differents membres ap-1. Dans une seconde partie, nous avons etudie le facteur de transcription atf3, cible potentielle de l'heterodimere cjun:atf2 chez les mammiferes. Nous avons montre que la surexpression de la proteine atf3 de rat dans les cef induit specifiquement la croissance en milieu carence en facteurs de croissance. De plus, la surexpression d'atf3 induit la repression d'un certain nombre de genes (thrombospondine, fibronectine et decorine) aussi reprimes par vjun. Nous suggerons donc que ces genes, reprimes a la fois dans les cellules transformees par vjun et atf3 seraient plus specifiquement impliques dans le controle de la proliferation des cef.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 112 p.
  • Annexes : 202 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Diderot Sciences (Lyon).
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.