Simulation d'un procede de formage de verre ; application a l'assemblage des canons a electrons

par MIKE VAN ISEGHEM

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de JEAN-FRANCOIS AGASSANT.

Soutenue en 2000

à Paris, ENMP .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La fabrication des canons electroniques consiste a indenter des grilles metalliques dans du verre prealablement chauffe. Le modele numerique en 2d que nous proposons dans ce travail prend en compte les phenomenes thermo-mecaniques qui menent a l'etablissement d'un gradient de temperature dans le verre, son ecoulement autour de la griffe metallique ainsi qu'au developpement des contraintes residuelles dans le verre et dans le metal. Pour le comportement visco-elastique du verre, une loi de maxwell a ete choisie. Le contact est gere par un algorithme de type maitre/esclave, exprime aux nuds de l'interface verre/metal, tant pour le frottement mecanique que pour le transfert thermique. Les proprietes inconnues des materiaux et de l'interface sont d'abord etudiees dans des experiences de transfert thermique 1d et de photo-elasticimetrie sur un assemblage simplifie verre/metal. Ensuite, celles-ci, ainsi que les conditions aux limites inconnues du procede, ont ete identifiees par analyses inverses avec des mesures experimentales sur la ligne pilote. Les contraintes residuelles prevues par notre modele et leur sensibilite aux parametres nous a permis de decrire les mecanismes d'ancrage. L'importance des cycles thermiques, du choix du metal et de la geometrie des griffes sont mis en evidence. Cela nous permet de proposer des ameliorations technologiques du procede de fabrication et de la qualite de l'ancrage des canons a electrons.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 181 p.
  • Annexes : 66 ref.

Où se trouve cette thèse ?