De l'échantillon à la population : sociologie de la généralisation par sondage aux États-Unis avant la Seconde Guerre mondiale

par Emmanuel Didier

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Bruno Latour.

Soutenue en 2000

à l'ENSM Paris .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Ma thèse raconte l'invention du propre des sondages, a savoir les techniques de sélection de l'échantillon et met en évidence les transformations profondes que cette technique a provoquées autant sur les statisticiens que sur la société, leur objet d'étude. Elle est constituée de trois parties. La première porte sur l'histoire écrite par les praticiens eux-mêmes. Elle montre que leur chronologie (qui commence en 1895 et s'achève en 1933) est indubitable, mais qu'ils la lisent selon une perspective très biaisée. En effet, ils négligent l'influence de la représentativite�� car ils jugent que c'est une notion peu scientifique alors que c'était elle qui constituait le moteur de toutes les discussions. Les sondages sont nés de discussions théoriques visant a définir la représentativité. La deuxième et la troisième partie sont consacrées a l'étude d'expériences de sondage : les statistiques agricoles d'une part et les décomptes de chômeurs pendant la Grande crise de l'autre. Nous étudions des expériences car elles sont riches : elles ne se passent pas de théorie et leurs ajoutent l'ensemble des problèmes concrets rencontres par les statisticiens. Celles que nous avons retenues ont en outre le double avantage premièrement d'avoir laisse des archives (car elles ont été réalisées par l'administration américaine avant 1940) et deuxièmement d'avoir laisse des traces profondes sur la théorie de la discipline. Ces deux études de cas montrent que le principal effet des sondages sur la société qu'ils étudient est d'exprimer de la population un certain nombre de caractéristiques. Il ne s'agissait pas de répéter qu'un sondage bien réalisé permet par exemple d'estimer la production agricole totale mais de mettre en évidence et de décrire les propriétés de la population qui font qu'elle se prête a la généralisation par sondage, qu'elle est compatible avec un tel outil.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (452 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 260 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut national d'études démographiques. Service de documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : A5 DIDI 2000
  • Bibliothèque : Mines ParisTech. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Ecole normale supérieure. Bibliothèque d'Ulm - Lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.