Etude de la diversite spatiale des ecosystemes forestiers guyanais : reflexion methodologique et application

par DOMINIQUE PAGET

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de Jean-Claude Rameau.

Soutenue en 1999

à l'ENGREF .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Cette etude est composee de deux parties : la premiere concerne l'analyse du milieu physique, de ses diverses composantes et de leur heterogeneite spatiale ; la seconde examine l'influence des variations pedologiques sur la composition, la structure et le fonctionnement des peuplements forestiers de terre ferme. L'etude du milieu est abordee a differentes echelles, selon plusieurs niveaux de perception. Cette demarche permet de segmenter le territoire forestier de facon hierarchique, en entites emboitees. Selon des criteres geologiques, morphologiques et climatiques, le territoire guyanais est decoupe en region et sous-region naturelle. Au sein d'une entite regionale, les variations du relief et des couvertures pedologiques sont examinees. Cette analyse, qui utilise les images de teledetection spatiale, implique une cartographie geomorphologique et conduit a une interpretation du paysage. L'etude des relations sol-peuplement est realisee dans deux localites et s'appuie sur 42 releves et sur l'observation des photographies aeriennes. La composition floristique, la diversite specifique, les caracteristiques dendrometriques des peuplements matures (hauteur, densite, diametre) et la structure du couvert sont analysees dans le but d'identifier differents types de forets (ou types d'ecosystemes), puis d'evaluer leur importance spatiale. La distance geographique entre les deux sites etudies (30 km) se repercute nettement sur la composition floristique, ceci independamment des conditions edaphiques. Au sein d'un meme site, plusieurs especes distinguent les releves sur sols superficiels des releves sur sols profonds. La diversite specifique apparait aussi legerement differente. Le nombre d'arbres, la distribution des diametres et la hauteur dominantes du peuplement mature varient nettement suivant les types de sols. Les variations observees sont graduelles et plus les contraintes edaphiques sont importantes, plus le peuplement apparait dense et constitue d'arbres de faibles tailles, en diametre et en hauteur. Ces differences se refletent dans le couvert forestier et peuvent etre detectees sur les photographies aeriennes, autorisant ainsi une cartographie des principaux types de forets.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 169 p.
  • Annexes : 226 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : AgroParisTech Engref. Centre de documentation.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.