Entre plusieurs mondes : acteurs, discours et pratiques de la possession en Afrique

par Roberto Beneduce

Thèse de doctorat en Ethnologie et anthropologie sociale

Sous la direction de Marc Augé.


  • Résumé

    La thèse prend en considération l'histoire du traitement et les termes relatifs à la possession dans la psychologie et la psychiatrie du xix siècle. A côté de cet aperçu historique, l'auteur analyse le rôle du corps dans l'idéologie médicale et psychologique du même siècle, ainsi que l'affirmation progressive des nouvelles sciences de la mémoire dans la construction du sujet moderne. La thèse prend en compte les effets de l'effacement du paradigme janétien de la dissociation dans l'étude de la possession ainsi que sa nouvelle découverte dans la psychiatrie américaine contemporaine: cette analyse "autoréflexive" des catégories psychologiques est nécessaire avant de se pencher sur les questions et les problèmes théoriques propres à l'étude de la possession dans les contextes non occidentaux. Par rapport à la psychiatrie américaine, l'auteur met en lumière les limites de certaines catégories diagnostiques (telle que le trance and possession disorder, propose par le recent manuel diagnostic connu comme dsm-iv), des limites qui demeurent même lorsqu'elles se placent dans une perspective qui se veut culturelle et anthropologique. Les contradictions sont évidentes lorsqu'on pense aux analogies entre personnalité multiple et possession ou à l'usage de termes tels que "dissociation du moi", "transe volontaire", "vraie amnésie", etc. . Ces termes ne sont pas adéquats en effet à s'approcher d'un phénomène tel que la possession, characterisé par la co-existence de plusieurs aspects, très hétérogènes et toutefois participant à son expression et reproduction sociale). La deuxième partie de la thèse et le dernier chapitre considèrent la possession en Afrique selon des modèles differents qui, pris de façon séparée, ne permettent pas d'en saisir les signifies multiples et changeants. D'autre part, toute tentation typologique, toute classification, est vouée à l'échec dans sa tentative de saisir le squelette de ce "paradoxe ordonne" qui est la possession (et qui se présente à la fois comme un phénomène individuel et social, esthétique et thérapeutique, religieux et politique, etc. ). Ne céder pas aux "ruses de la thérapisation" signifie donc, selon l'auteur, aller au delà de sa médicalisation mais au delà aussi de tout modèle simpliste qui prétend en reconnaitre dans un ou deux aspects le signifié individuel et la valeur sociale ou historique.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 284 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 302 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH 44
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 8469
  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : MF 2168
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.