Modélisation de sous-maille pour la simulation aux grandes échelles de la combustion turbulente prémélangée

par Metta Maria Boger

Thèse de doctorat en Energétique

Sous la direction de Denis Veynante.


  • Résumé

    Les simulations LES requièrent le développement et l'utilisation de modèles de sous-maille pour décrire l'effet des échelles turbulentes non-résolues. Au cours de notre étude, nous avons proposé une nouvelle formulation fondée sur l'équation de transport de la variable d'avancement c. Cette grandeur, bien définie, peut être facilement extraite de simulations numériques directes (tests « a priori ») ou mesurée expérimentalement (tests « a priori » pour développer des modèles ou « a posteriori » pour valider les simulations). L'équation de transport de la variable d'avancement est filtrée avec un filtre LES plus large que le maillage de calcul pour pouvoir résoudre numériquement la variable d'avancement filtrée c. Cette opération introduit des grandeurs non fermées qu'il faut modéliser. Toutes ces grandeurs ont été étudiées, à la fois analytiquement, à partir de simulations numériques directes et à partir de mesures expérimentales. Cette analyse nous a conduit à proposer une formulation basée sur la notion de densité de surface de flamme de sous-maille. Un point important concerne la capacité du modèle proposé à prédire la propagation d'une flamme laminaire plane. Il apparait alors que le flux convectif non résolu comporte une contribution laminaire qui ne peut être négligée. Un terme diffusif a également été incorporé à notre modèle pour gérer, dans les simulations pratiques, l'épaisseur de la flamme résolue. Finalement, notre modèle a été implanté dans le code AVBP. Tout d'abord, la capacité du modèle à dégénérer correctement vers les situations laminaires a été vérifiée par la simulation d'une flamme plane, modimensionnelle, stationnaire. Des simulations bi-dimensionnelles ont ensuite été conduites et ont montré un bon comportement du modèle, comparativement à l'approche basée sur l'épaississement artificiel de la flamme. Les données expérimentales quantitatives disponibles pour valider un tel modèle sont, malheureusement, encore peu nombreuses, mais les premiers tests s'avèrent très prometteurs. Il faut souligner que ces calculs LES ont permis de mettre en évidence l'apparition, dans certains cas, de transport turbulent de type contre-gradient, au moins à l'échelle résolue, malgré l'utilisation d'une modélisation de type gradient des flux non-résolus.

  • Titre traduit

    Subgrid modelling for large eddy simulation for premixed turbulent combustion


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (XII-198 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le juryf.
  • Annexes : Bibliogr. 126 ré

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : CentraleSupélec. bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 60836
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.