Recherche in vitro d'effets oestrogenomimetiques de xenobiotiques (phtalates bisphenols alkylphenols) relation metabolisme-activite

par KARINE PICARD

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Jean-Claude Lhuguenot.

Soutenue en 2000

à Dijon .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les phtalates, bisphenols et alkylphenols sont tres largement utilises dans la fabrication des matieres plastiques. Certaines de ces molecules sont susceptibles de perturber le systeme endocrinien, en particulier de mimer les strogenes. L'objectif de cette etude est de determiner in vitro la molecule active (molecule parente ou metabolite) en terme d'oestrogenomimetisme dans le cas du phtalate de butyle et de benzyle (bbp) et du bisphenol-a (bpa) et d'aborder leur mecanisme d'action. Lorsque du 1 4c-bbp (10 ou 1000 mg/kg p. C. ) est administre oralement au rat wistar femelle, la radioactivite est rapidement eliminee et majoritairement par la voie urinaire. Les metabolites majeurs sont l'acide hippurique (ah, 54%), le phtalate de mono-n-butyle (mbup, 28%) et le phtalate de mono-n-benzyle (mbep, 8%). Le bbp et l'ah sont actifs dans le test e-screen sur les cellules mcf-7 et leurs effets sont bloques par le tamoxifene. La quantite de recepteurs a la progesterone (pr) cytosoliques est aussi augmentee. Mais le bbp et l'ah n'entrent pas en competition avec l'stradiol pour se lier sur les recepteurs aux strogenes (er). Une partie du bbp est metabolisee par les cellules mcf-7 en mbup et mbep apres 48 h d'incubation. Ces molecules ne sont pas actives dans le test e-screen. Lorsque le 1 4c-bpa est administre oralement (10 mg/kg p. C. /jour) au rat wistar femelle, la radioactivite est rapidement eliminee et majoritairement par la voie fecale. Les molecules identifiees dans les urines sont la molecule parente (16%), la forme glucuroconjuguee du bpa (27%) et la forme methylee du bpa ayant perdue un groupement methyle (57%). Le bpa est oestrogenomimetique dans le test e-screen sur les cellules mcf-7, effet bloque par le tamoxifene. Il augmente le nombre de pr cytosoliques et entre en competition avec l'stradiol pour se lier sur er. Le dehp et ses metabolites, et le badge sont inactifs dans le test e-screen. L'op est le plus actif, suivi du bpa, du bpf, du bbp et du dbp.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 327 p.
  • Annexes : 400 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.