Relations tissulaires et cytomoleculaires entre des racines d'eucalyptus viminalis et differents champignons (pathogene, antagoniste et symbiotique). Application a la lutte contre la fonte de semis

par MARIA ISABEL SALERNO

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de Silvio Gianinazzi.

Soutenue en 2000

à Dijon .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La fonte de semis de post-emergence, maladie des eucalyptus en pepinieres, est due principalement a des souches pathogenes de fusarium oxysporsum non specialises. L'analyse du processus d'infection par la souche pathogene foeul de f. Oxysporsum, isole d'une pepiniere forestiere d'argentine, au niveau tissulaire, cellulaire et moleculaire a montre que ce champignon colonise les racines jusqu'au cylindre central ; cela entraine une desorganisation progressive des tissus et a terme la mort des racines infectees. Par contre, l'infection par la souche non pathogene fo47 de f. Oxysporsum, connue chez d'autres plantes pour son role d'antagoniste vis-a-vis des souches pathogenes, n'induit pas des necroses et la colonisation des racines est compatible avec le maintien de leur integrite tissulaire et cellulaire. La co-inoculation de deux souches empeche la progression de foeul dans le cylindre central et les tissus de la racine conservent leur organisation ; cela pourrait etre le resultat d'une competition intraspecifique entre souches. Toutefois suite a la colonisation des racines par fo47, et contrairement a ce qui se passe apres l'infection par foeul. , aucune diminution importante des pectines non esterifiees n'a ete observee par immunocytochimie dans les parois cellulaires de l'epiderme et de la lamelle moyenne des cellules corticales. De meme des resultats analogues ont ete obtenus dans le cas de la pectine methylesterifiee localisee dans les parois primaires du parenchyme cortical et les parois cellulaires du phloeme. Or la colonisation d'e. Viminalis par le champignon endomycorhizogene glomus val i, compatible, comme dans le cas de fo47, avec le maintien de l'integrite des tissus de racines, n'induit pas non plus des modifications sensibles au niveau des pectines non esterifiees et des pectines methyl esterifiees. Le maintien de l'integrite tissulaire avec la colonisation des racines par fo47 ou par glomus val i pourrait s'expliquer soit par l'incapacite de ces deux micro-organismes a produire des enzymes pectinolytiques en interaction avec la plante, soit par un controle differentiel de la plante-hote sur la production de ces enzymes par ces champignons qui lui sont benefiques.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 131 p.
  • Annexes : 221 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.