Interoperabilité sémantique des systèmes d'information géographique : une approche basée sur la médiation de contexte

par Eric Leclercq

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Kokou Yétongnon.

Soutenue en 2000

à Dijon .


  • Résumé

    Ce travail de recherche s'inscrit dans le domaine de l'interoperabilité des systèmes d'information géographique (SIG). Nous proposons, dans le cadre du projet Isis (interopérabilité des systèmes d'information spatiale), une solution pour réaliser l'interopérabilité des SIG dans des environnements ouverts et évolutifs. L'objectif est de fournir des accès transparents à des SIG hétérogènes en exploitant la sémantique des informations spatiales. Les apports de cette thèse sont basés sur le principe de la médiation de contexte qui permet de résoudre dynamiquement les conflits schématiques et sémantiques. La médiation de contexte s'articule autour de trois notions fondamentales : le contexte de référence, qui représente la sémantique des données d'un domaine d'application, est obtenu à partir d'une ontologie, les contextes de cooperation qui représentent la sémantique des données locales en réalisant des interprétations sémantiques du contexte de référence, les transformations de contexte qui permettent la transformation des objets d'un contexte à un autre. Afin de formaliser les concepts de la médiation de contexte, nous proposons le modèle AMUN. Ce modèle décrit le contexte de référence et les contextes de coopération. Pour représenter la notion d'interprétation sémantique, nous étendons la notion de rôle classique, utilisée dans les bases de données objet la notion de rôle de médiation. Pour le partage des objets entre lesSIG, nous formalisons la notion de traduction sémantique. Sur un plan opérationnel, la médiation de contexte est réalisée par une architecture multi-agents comportant quatre types d'agents : l'agent contexte de référence, les agents de coopération, les agents adaptateurs et les agents interfaces. Nous spécifions un agent générique qui concentre les fonctionnalités principales de tous les agents. Cette thèse apporte une solution aux problèmes liés à l'interopérabilité des SIG et contribue ainsi au développement du partage des données spatiales.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (192 p.)
  • Annexes : Bibliographie 129 réf.

Où se trouve cette thèse ?