Developpement du raisonnement conditionnel et modeles mentaux

par JEAN FRANCOIS LECAS

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Pierre Barrouillet.

Soutenue en 2000

à Dijon .


  • Résumé

    Cette these propose un modele de developpement du raisonnement conditionnel qui refere a la theorie des modeles mentaux (johnson-laird & byrne, 1991 ; johnson-laird, byrne & schaeken, 1992). Nous montrons dans une premiere partie que le raisonnement conditionnel se developpe entre l'enfance et l'adolescence. Ce developpement se traduit par la construction d'un seul modele (interpretation conjonctive) chez les jeunes enfants (i. E. , 8-9 ans), auquel s'ajoute un second modele (interpretation biconditionnelle) au debut de l'adolescence (i. E. , 11-12 ans) puis enfin un troisieme (interpretation conditionnelle) a la fin de l'adolescence (i. E. , a partir de 15 ans). Ces resultats ont ete obtenus a travers trois paradigmes experimentaux (tache de falsification et de production de cas et tache de production d'inferences). Une deuxieme partie montre que la comprehension du conditionnel est influencee par le contenu semantique des propositions utilisees. Les enonces comportant des propositions binaires (i. E. , possedant un inverse semantique) sont davantage interpretes comme des biconditionnelles que les enonces non binaires (i. E. , ne possedant pas d'inverse semantique) dont l'interpretation principale est soit conjonctive soit conditionnelle. Dans une troisieme partie, nous montrons que la capacite a construire des modeles est correlee a la capacite de la memoire de travail, l'augmentation des capacites de cette memoire avec l'age expliquant l'ordre d'apparition des divers niveaux d'interpretation. Les resultats observes dans ces etudes nous conduisent a modifier et a specifier la theorie standard. Nous proposons (1) que le raisonnement porte sur des variables, (2) qu'il existe une directionnalite des modeles de p vers q, (3) l'effet de contenu serait du a l'application de deux principes pragmatiques, (principes de quantite maximale et de completude) qui auraient pour objet d'accroitre la pertinence de l'enonce, (4) les modeles issus de la premisse majeure seraient des modeles hypothetiques.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 206 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 155 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Droit-Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T167
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.