Plasmides de rhizobia nodulant le haricot (phaseolus vulgaris l. ) : transfert de plasmides symbiotiques, diversite de sequences repc de replication

par FRANCIS VACHAT

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de NOELLE AMARGER.

Soutenue en 2000

à Dijon .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'objectif de cette etude etait d'estimer l'effet potentiel des transferts horizontaux de plasmides sur la structure des populations naturelles de rhizobium symbiotes du haricot, et d'identifier des marqueurs permettant de caracteriser et de suivre les plasmides dans ces populations. Douze plasmides symbiotiques (psyms) transferables ont ete identifies au sein d'un echantillon d'isolats symbiotes du haricot. Cinq de ces psyms appartenant a cinq especes ont ete marques avec le transposon tn5 et croises avec une trentaine de souches receptrices de notre echantillon. Des transferts ont ete observes a des frequences variant de 10 5 a 2 10 9. L'ensemble de ces transferts menait a des associations psym-espece plus diverses que celles caracterisees au sein de populations naturelles. L'analyse des profils plasmidiques de nombreux transconjugants a permis d'observer l'existence d'interactions entre plasmides menant a des rearrangements de plasmides transferes et/ou de plasmides residents des souches receptrices ainsi qu'a des cotransferts de plasmides des souches donatrices. L'ensemble de ces resultats indique l'existence d'un potentiel de transfert important de genes plasmidiques entre rhizobia symbiotes du haricot. Afin de caracteriser les plasmides de notre echantillon, nous avons etudie par pcr/rflp la diversite de sequences repc d'origines de replication de plasmides amplifiees par des amorces rc1/rc3. Nous avons pu confirmer la large distribution de ces sequences au sein de rhizobia symbiotes du haricot et observer des sequences repc presentant des caracteristiques communes dans des souches d'especes differentes, suggerant la possibilite de transferts horizontaux de genes de replication entre rhizobia symbiotes du haricot. Une etude phylogenetique de 12 sequences repc caracterisees dans notre echantillon a permis d'identifier trois groupes repc nouveaux que des amorces specifiques permettent de detecter et de suivre au sein des populations naturelles.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 98 p.
  • Annexes : 155 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.