Quelques résultats mathématiques et simulations numériques d'écoulements régis par des modèles bifluides

par David Ramos

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Jean-Michel Ghidaglia.

Soutenue en 2000

à Cachan, Ecole normale supérieure .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'objet de cette thèse est l'étude de quelques aspects de la notion d'hyperbolicite, plus particulierement de la relation qui existe entre celle-ci et la nature bien posee d'un probleme de cauchy obtenu a partir d'un systeme d'equations aux derivees partielles issu de la mecanique des fluides ou la realisation de la simulation numerique d'un tel probleme. Dans un premier temps, nous rappelons en quoi la notion de linearisation d'un systeme d'equations aux derivees partielles semble naturelle a l'etude de ce systeme et comment, de l'etude de ces problemes linearises, plus precisement de leur nature bien posee c'est-a-dire de leur stabilite, decoule la notion d'hyperbolicite. Nous etudions ensuite le cas particulier d'un modele a quatre equations pour un ecoulement bifluide comportant des termes de diffusion pour les equations de quantite de mouvement. Nous montrons alors que, bien que, pour ce systeme, l'ajout des termes de diffusion n'entraine pas l'hyperbolicite du modele obtenu, les problemes de cauchy construits a partir de la linearisation de ce systeme, autour d'un etat constant, sont desormais bien poses. Enfin, nous considerons le cas d'un modele a cinq equations pour un ecoulement bifluide. Ce modele ne necessite pas de loi de fermeture algebrique (equations d'etat ou lois tabulees) mais comporte une equation aux derivees partielles portant sur la pression. Le systeme ainsi obtenu n'est pas hyperbolique mais les valeurs propres de l'operateur d'advection sont toutes reelles. La simulation numerique d'un ecoulement regi par ce modele, pour le cas test du robinet de ransom, ne fait neanmoins pas apparaitre les instabilites numeriques que la nature mal posee du linearise nous faisait craindre et qui sont presentes dans les simulations realisees a partir du modele isentropique classique a quatre equations.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (108 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 103-104

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École normale supérieure. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THE RAM (Salle de réf.)
  • Bibliothèque : École normale supérieure. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : CTLes / THE RAM
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.