Traitements biologique et photochimique des additifs etheres de l'essence sans plomb : etbe, mtbe et tame

par MOURAD KHAROUNE

Thèse de doctorat en Sciences et techniques

Sous la direction de André Pauss.

Soutenue en 2000

à Compiègne .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'ethyl t-butyl ether (etbe), le t-amyl methyl ether (tame) et surtout le methyl t-butyl ether (mtbe) sont les additifs etheres les plus communement utilises dans la composition des essences reformulees pour limiter la pollution par le plomb et ameliorer le rendement de la combustion des essences. Ces composes peuvent polluer les nappes phreatiques du fait notamment de leur utilisation massive, leur forte solubilite dans l'eau et leur recalcitrance. Bien que leur toxicite ne soit pas clairement etablie ils conferent neanmoins a l'eau, meme a de tres faibles concentrations, un gout et une odeur la rendant impropre a la consommation. Dans cette etude, des cultures mixtes capables de mineraliser en aerobiose l'etbe seul et en melange avec le mtbe et le tame ont ete isolees a partir d'un sol contamine par l'essence sans plomb. Un autre consortium isole egalement de ce meme sol mineralise rapidement l'intermediaire majeur des traitements chimiques, physiques et biologiques de l'etbe et du mtbe : le t-butyl alcool (tba). Ces consortia ont pu etre acclimater a la degradation de ces memes polluants (tba, etbe seul et en melange avec le mtbe et le tame) dans des conditions denitrifiantes. La biodegradation dans ces conditions est moins performante que celle obtenue en aerobiose mais elle peut se reveler tres interessante pour le traitement in situ des nappes phreatiques. Les substrats degrades dans les differentes conditions de culture (en batch et en continu ; en aerobiose et en denitrification) sont utilises comme seules sources de carbone et d'energie. Les vitesses de mineralisation obtenues sont superieures a ceux cites dans la litterature. Le tba est toujours le compose le plus facilement biodegrade par rapport a l'etbe et surtout

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 277 p.
  • Annexes : 238 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Technologie de Compiègne. Service Commun de la Documentation.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.