Estimation des variations de température par IRM : optimisation des conditions expérimentales et de la précision des mesures

par Jamal Imran

Thèse de doctorat en Génie biomédical

Sous la direction de Hervé Saint-Jalmes.

Soutenue en 2000

à Compiègne .


  • Résumé

    La mesure des variations de température dans le corps humain est par essence même le reflet de son métabolisme normal ou pathologique. Elle joue donc depuis toujours un rôle précieux dans le diagnostic médical. La sensibilité des signaux d'IRM à la température revêt un intérêt particulier pour réaliser une carte de température. Il est en effet clair que la mesure de la température dans le corps humain est aujourd'hui grossière. Donc la précision de mesure est un point important pour l'estimation de température. Ce travail tente de répondre à certains problèmes, spécialement la précision et la méthode de mesure, le choix d'une séquence, l'optimisation des paramètres de cette séquence et la mise au point d'un protocole de mesure. Le rapport signal sur bruit (S/B) a été optimisé pour améliorer la précision en fonction de la vitesse de mesure. Un ensemble d'outils de segmentation, de recalage et de fusion pour manipuler les images ont également été développées. Le rôle prépondérant des hautes fréquences spatiales dans le recalage fin a été mis en évidence. Les paramètres des séquences sont optimises selon un critère défini pour une mesure efficace des variations de température avec des séquences écho de gradient (SPGR). Le protocole de mesure propose pour suivre les variations de température consiste à faire trois séquences successives à la température de référence puis, pour chaque variation de température, a réaliser une seule séquence. Le protocole est validé par des expériences in vitro sur du gel et de l'huile, et des essais sont effectués in vivo : sur des volontaires sur lesquels des stimulations de température ont été produits afin de voir s'il était possible de provoquer des variations de température dans le cerveau. La précision de mesure atteinte pendant le suivi est de l'ordre de 0,12\c in vitro, et de l'ordre de 0,25\c in vivo dans le cerveau en trois minutes sur un imageur a champ de 0,5 tesla.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 170 p.
  • Annexes : 88 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Technologie de Compiègne. Service Commun de la Documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2000 IMR 1253
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.