Repression de la transcription du retroposon s1 par la methylation chez brassica napus : mecanismes et impacts

par PHILIPPE ARNAUD

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de Jean-Marc Deragon.

Soutenue en 2000

à Clermont Ferrand 2 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les retroposons sine sont une classe d'elements transposables decrite dans une variete de genomes eucaryotes. Malgre la presence d'un promoteur interne potentiellement actif, la transcription des sine in vivo est generalement faible et limitee a un petit nombre d'elements. Afin de tester si la methylation de l'adn pouvait etre impliquee dans cette repression, nous avons utilise comme modele l'element sine de plante, s1, present dans le genome de brassica napus (colza). Nous avons observe que in vivo, s1 s'integre preferentiellement dans des regions hypomethylees de l'adn, dans lesquelles il va etre specifiquement cible par des methylases. In vitro, nous montrons que les elements s1 possedent effectivement un promoteur autonome dont l'activite est reprimee par la methylation. Une etude plus precise, menee sur une sequence source putative, le locus na7, illustre egalement l'importance de certaines regions adjacentes pour stimuler la transcription. Nous mettons enfin en evidence une regulation post-transcriptionnelle qui agit en clivant le transcrit s1 dans sa partie 3, produisant un arn s1 sans region polya. Ces resultats indiquent que la methylation fait probablement partie d'un mecanisme de defense de l'hote agissant specifiquement sur l'ensemble des elements s1. Seules certaines sequences possedant des regions externes appropriees pourront passer outre ce mecanisme. De facon plus inattendue, nous avons observe que, in vivo, la methylation peut se propager a partir de certaines sequences s1 vers les regions adjacentes, et ce de facon exclusivement unidirectionnelle. Un modele permettant la propagation unidirectionnelle est presente. L'impact de cette propagation et des modifications epigenetiques distales qu'elle peut engendrer dans les genomes eucaryotes est discute. Enfin, nous avons mis en evidence, tout comme pour les s1, qu'un mecanisme est egalement capable de methyler specifiquement un nombre limite de sequences alu humaines, sur les positions symetriques et asymetriques, et ceci de facon sexe specifique.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 223 p.
  • Annexes : 328 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Clermont Université (Aubière). Section Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.