Variabilite de populations d'orobanche cumana - genetique de la resistance a l'orobanche chez le tournesol (helianthus annuus l. )

par GENEVIEVE GAGNE

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Paul Nicolas.

Soutenue en 2000

à Clermont Ferrand 2 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'orobanche, orobanche cumana, est une angiosperme, parasite des racines du tournesol (helianthus annuus l. ). Originaire du bassin mediterraneen, elle cause d'importants degats dans les pays producteurs excepte en france. Cinq races d'orobanche ont ete caracterisees dans les pays de l'est (elle est observee en russie des le debut du siecle) et 4 en espagne (ou elle est apparue en 1958). Ces races seraient controlees par des genes notes or. Mais l'etude de la genetique de la resistance n'est pas encore bien comprise. La capacite du pathogene a surmonter les resistances et sa facilite de dissemination en font un parasite difficile a maitriser. La lutte privilegiee passe par l'utilisation de resistances naturelles. L'objectif de ce travail est d'une part d'etudier la variabilite au niveau moleculaire et au niveau de la virulence de populations d'orobanches pour voir leur evolution et d'etudier la genetique de la resistance avec ces populations caracterisees. Huit populations d'orobanches (3 bulgares, 1 roumaine, 1 turque et 3 espagnoles) ont ete caracterisees par rapd et par aflp pour deux d'entre elles. Une population bulgare et deux populations espagnoles ont ete utilisees pour les tests de resistance sur les familles f 3 de deux croisements. L'adn des f 2 a servit au marquage moleculaire (marqueurs rflp et scar) pour localiser des genes de resistance sur la carte du tournesol par la technique des bulks et par la recherche de qtl. Une faible variabilite moleculaire intra- et inter-populations a ete trouvee (rapd et aflp apportant la meme precision). Les populations sont structurees en fonction de leur origine geographique et de leur virulence. Les populations espagnoles sont probablement issues des pays de l'est. La variabilite existant entre les populations d'orobanche pourra etre utilisee pour caracteriser les races existantes. Trois genes majeurs de resistance ainsi qu'or5 ont ete localises sur le groupe de liaison 16 de la carte genetique du tournesol. Le niveau de resistance semble dependre du genotype de tournesol et de la population d'orobanche utilises. Enfin, il apparait que la mise en place d'un differentiel sur pour caracteriser les races est necessaire aussi bien pour l'etude de la genetique que pour suivre l'evolution des races.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 202 p.
  • Annexes : 244 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Clermont Université (Aubière). Section Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.