Effets d'audience et de coaction dans la tâche de Stroop : une explication attentionnelle de la facilitation sociale

par Marie-Pierre Galvaing

Thèse de doctorat en Psychologie sociale expérimentale

Sous la direction de Jean-Marc Monteil et de Pascal Huguet.

Soutenue en 2000

à Clermont-Ferrand 2 .


  • Résumé

    Contrairement à l'hypothèse classique en matière de facilitation et d'inhibition sociales (Zajonc, 1965), les études présentées ici montrent que certaines conditions de présence d'autrui (présence d'une audience relativement imprévisible, comparaison forcée avec un coacteur légèrement supérieur à soi) facilitent la performance à la tâche de Stroop via une inhibition du processus de lecture automatique. En accord avec une hypothèse attentionnelle alternative, jusqu'ici ignorée dans la littérature spécialisée, nos résultats -1- révèlent que la présence d'autrui contribue parfois à inhiber la réponse dominante ; 2-attestent l'impact de situations sociales rudimentaires sur un processus généralement considéré comme automatique et incontrolâble. Comme tels, ces résultats, qui s'inscrivent en rupture avec une idée récurrente dans plus de 500 articles sur l'effet Stroop au cours des 60 dernières années, suggèrent d'intégrer plus fondamentalement la dimension sociale de l'individu à l'étude de ses élaborations et productions cognitives

  • Titre traduit

    Audience and coaction effects in the Stroop task : an attentional view of social facilitation : eng


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (274 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 228-269. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Clermont Auvergne. Bibliothèque Lettres, Langues et Sciences Humaines Lafayette.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.