Migration et gestion collective des risques. L'exemple de la region de kayes (mali)

par FLORE GUBERT

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de JEAN PAUL AZAM.

Soutenue en 2000

à Clermont Ferrand 1 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Cette these prend acte des avancees theoriques relatives a la gestion des risques des menages agricoles des pays en developpement pour analyser le phenomene migratoire en provenance de la region de kayes, au mali. Situee a la frontiere du senegal et de la mauritanie, cette region presente la caracteristique d'etre un important bassin d'emigration et de recevoir, a ce titre, des flux de transfert d'une ampleur sans commune mesure avec les revenus issus des activites locales. La premiere partie vise a donner une vision d'ensemble du phenomene migratoire. L'expose debute par une presentation du contexte historique dans lequel s'inscrit la dynamique que l'on observe aujourd'hui. Une analyse descriptive du modele migratoire contemporain s'ensuit, laquelle est effectuee a partir des donnees d'une enquete de menages menee par nos soins, en 1997. La seconde partie propose une analyse micro-economique du phenomene migratoire. La discussion se concentre d'abord sur les facteurs a l'origine de la migration et des transferts, puis s'interesse a leurs impacts respectifs sur le fonctionnement des exploitations agricoles. Les resultats obtenus permettent de corroborer l'hypothese selon laquelle la migration constitue, pour les menages, un outil de diversification des risques, dans un contexte d'imperfection des marches du credit et de l'assurance. Les transferts contribuent ainsi a proteger les familles contre les sinistres qu'elles subissent et, ce faisant, favorisent l'adoption de nouvelles techniques de production. Bien que cette redistribution "informelle" des revenus soit un moyen efficace de prevenir les crises alimentaires et, plus generalement, d'enrayer la pauvrete, les resultats suggerent egalement qu'un tel mecanisme d'assurance se traduit par des phenomenes d'alea moral chez les familles receveuses de transferts. En d'autres termes, les transferts entraineraient une desincitation a l'effort et favoriseraient l'apparition d'une economie rentiere.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 288 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 227 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Clermont Université. Section Droit et Sciences économiques.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.