Regulation de l'expression de l'aromatase dans les cellules de leydig de rat mature

par CHRISTELLE GEMISSEL

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de SERGE CARREAU.

Soutenue en 2000

à Caen .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le cytochrome p450 aromatase est l'enzyme responsable de la conversion irreversible des androgenes en estrogenes ; sa presence dans les cellules testiculaires des mammiferes est bien etablie. L'etude de differents modulateurs (androgenes, gonadotrophines et certains facteurs paracrines) sur l'activite aromatase testiculaire a suscite de nombreux travaux. Cependant, la regulation de l'expression du gene de l'aromatase, en particulier dans les cellules de leydig n'a pas ete rapportee. En utilisant une technique de rt-pcr quantitative competitive, nous avons mesure apres 24 heures de culture les variations du taux de messager specifique de l'aromatase dans les cellules de leydig purifiees de rat apres addition d'androgene (testosterone, 5-dht), de gonadotrophine (olh) et de milieux conditionnes de tubes seminiferes (stm) ; en parallele, des dosages de l'estradiol ont ete realises. La quantite de messager de l'aromatase a pu etre detectee en absence et en presence de traitement, mettant ainsi en avant l'existence d'une aromatase constitutive et regulee dans les cellules de leydig. Le taux de messager est augmente en presence de testosterone, substrat de l'aromatase mais egalement en presence de 5-dht, androgene non aromatisable. L'augmentation de la production d'estradiol est donc le reflet d'un effet des androgenes au niveau transcriptionnel et non d'une augmentation de la disponibilite en substrat. La olh agit egalement au niveau transcriptionnel via l'ampc. Associee a la testosterone, olh permet d'augmenter la demi-vie des arnm de l'aromatase. Le stm regule positivement les taux de messagers du cytochrome p450 aromatase leydigien en parallele avec des modifications du cytosquelette. L'effet biologique du stm sur l'aromatase s'exerce a plusieurs niveaux : le premier directement sur la regulation de l'expression du gene via une synthese proteique de novo et le second via une hausse de la quantite d'estradiol sans necessite d'une synthese proteique de novo. L'origine sertolienne du ou des facteur(s) regulant l'expression du gene de l'aromatase a ete confirmee par l'utilisation de rats traites au busulfan. Au terme de ce travail, il apparait donc que la regulation de l'expression du gene de l'aromatase dans les cellules de leydig fait appel au moins au promoteur pii. Associes a une production d'estrogenes pluricellulaires dans le testicule, nos resultats ouvrent des perspectives en particulier sur l'etude de la regulation de l'expression du gene de l'aromatase dans les cellules somatiques et germinales pendant le developpement testiculaire avec comme objectif mieux cerner le role des estrogenes dans la physiologie de la gonade male.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 218 p.
  • Annexes : 435 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque universitaire Sciences - STAPS.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.