Les sols marqueurs de la dynamique des systemes geomorphologiques continentaux

par JEAN-PIERRE CAMUZARD

Thèse de doctorat en Sciences et techniques

Sous la direction de Jean-Louis Lagarde.

Soutenue en 2000

à Caen .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le mode d'organisation des formations superficielles evolue, a l'echelle des temps geologiques, au rythme des perturbations tectoniques et des variations climatiques affectant les systemes geomorphologiques. A l'echelle historique, les operations d'amenagement de l'espace entreprises par l'homme depuis le neolithique contribuent egalement a la genese des paysages. Leur dynamique ne peut etre comprise que grace a l'utilisation de marqueurs fiables. Soumis au jeu de processus concurrents (erosion/sedimentation), lieu d'echanges entre la roche et la biosphere, interface entre l'homme et la nature, le sol constitue l'un de ces marqueurs. Il enregistre les variations du milieu et y repond par un mode d'organisation specifique : c'est un element structurant des paysages dont il constitue la memoire. Cette hypothese sera mise a l'epreuve des faits au travers de deux groupes d'exemples. Le premier (massif des landes de gascogne, marais poitevin, ile de tatihou) concerne des systemes geomorphologiques recents ou la marque de l'homme, a la recherche de nouveaux territoires, est determinante. Le second (seuil du poitou, plaine de caen, massif d'ecouves) concerne des systemes geomorphologiques anciens dont l'evolution bio-rhexistasique est controlee par le jeu complexe, inscrit dans les periodes geologiques, des facteurs exogenes ou endogenes. Les exemples montrent, a plusieurs niveaux d'echelle et avec differentes methodes d'investigations scientifiques, que le sol constitue, en tant que formation correlative, un outil privilegie de l'analyse de la dynamique des systemes geomorphologiques continentaux. Pour le geologue ou l'ingenieur, c'est un moyen d'approche permettant une gestion prospective de l'environnement.


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2006 par ENGREF à [Paris]

Les sols marqueurs de la dynamique des systèmes géomorphologiques continentaux : essai méthodologique d'interprétation des enregistrements pédosédimentaires, applications à l'analyse structurale des formations superficielles et à l'étude de la dynamique des milieux continentaux métastables


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 643 p.
  • Annexes : 963 ref.

Où se trouve cette thèse ?