Otar iosseliani : tel un demiurge a la surface du film.

par Antony Fiant

Thèse de doctorat en Cinéma

Sous la direction de René Prédal.

Soutenue en 2000

à Caen .


  • Résumé

    Otar iosseliani, cineaste georgien, ne en 1934 a tbilissi, est l'auteur d'une oeuvre originale et attachante qui ne compte que peu de films (huit longs-metrages de fiction en plus de trente ans). Mais elle constitue assurement une des plus importantes du cinema contemporain. C'est en tout cas ce que tente de demontrer cette these, en trois temps. D'abord, a travers l'analyse d'un processus de creation tout a la fois philosophique, primitif et teleologique, c'est-a-dire, comparable a celui du demiurge, replace dans la lignee du cinema muet et base sur une methode refusant categoriquement le hasard. Ensuite, en dissequant la fonction du regard du cineaste sur le reel. Que ce soit dans ses documentaires (il en a realise cinq), dans ses trois premiers films tournes en georgie, ou en apprivoisant des cultures etrangeres (principalement la france mais aussi l'afrique), le regard qu'il porte sur le monde fait de lui un cineaste universel. Enfin, en tentant de restituer le plus fidelement possible une des caracteristiques esthetiques de son cinema : le rythme, tant sonore que plastique et structural. Tout au long de ces trois parties, il s'agit egalement de definir l'ethique de iosseliani.


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2000 par ANRT à Lille

Otar Iosseliani : tel un démiurge à la surface du film


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 385 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 212 ref.

Où se trouve cette thèse ?