Biologie, écologie, exploitation de la crevette blanche Litopenaeus setiferus en campèche, Mexique

par Julia Ramos Miranda

Thèse de doctorat en Océanographie biologique

Sous la direction de Thang Do Chi.

Soutenue en 2000

à Brest .


  • Résumé

    Trois aspects liés à la crevette blanche (Litopenaeus setiferus) au sud du golfe du Mexique ont été analysés : écologie, biologie et halieutique du point de vue écologique, des campagnes de prospections scientifiques ont été réalisées dans la lagune de Téminos entre oct-1997 mars-1999. La caractérisation environnementale du système et ses peuplements demersaux ont été établis ; trois saisons hydroclimatiques ont été confirmées (sèche, pluie, nord), 116 espèces identifiées et 5 sous-systèmes définis. L'habitat préférentiel de la crevette identifié. Son abondance est associée aux saisons des vents du nord en 1998-1999 et en saison des pluies en 1998. Sa distribution est restreinte à la région ouest de la lagune, sous l'influence des apports des rivières. La densité a été évaluée de 2280 et 2530 ind. /hectare en pluies (juin-juillet) et 1990 ind. /hectare en nord 98-99 (novembre). La biomasse moyenne a été calculée en 64 tonnes. Sur le banc de campèche, les abondances de crevette, les plus importantes sont observées de janvier à avril (17 kg/trait de chalut en moyenne) entre 18 et 36 m de profondeur, sur des sédiments d'origine terrigène 42% (limoneux), taille des particules moyennement fine (4,93 Φ) et la teneur en calcaire de 52,87%. D'un point biologique. La croissance et la période de reproduction ont été obtenues. Les mâles atteignent la valeur de l plus rapidement que les femelles. La saison de ponte la plus importante se situe en avril, et la taille de première maturité est atteinte à 15. 7 cm (6 mois). Sur le plan halieutique, à partir des structures en taille des captures (1997-1999) et de l'effort de pêche, l'analyse de la capturabilité, l'évaluation du stock et les paramètres d'exploitation ont été établis. La capturabilité n'est pas constante et présente des valeurs élevées chez les recrues (9,5 et 10 cm) avant et lors de la migration vers la mer ainsi que chez les adultes (16,5 et 19 cm pour les ♀ et 15,5 et 17,5 cm pour les ♂), Q est modulée par la saison de fermeture à la pêche. Le diagramme d'exploitation à travers une analyse vpa montre une différence entre les valeurs du F suivant le sexe (7. 3 ♂ et 5. 3 ♀). Les différentes simulations effectuées sur augmentation de l'effort jusqu'a 30% suggèrent bénéfices à long terme du 5%, une telle mesure est donc fortement déconseillée.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (305 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 223-235

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bretagne Occidentale. Service commun de la documentation Section Droit-Sciences-STAPS.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TBRE2000/33
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.