Les structures internes des plages de sable : évaluation de différentes approches méthodologiques, exemple d'un ensemble de plages bordant la mer d'Iroise

par Patrick Rochard

Thèse de doctorat en Géomorphologie et aménagement des littoraux

Sous la direction de Jean-Pierre Pinot.

Soutenue en 2000

à Brest .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les études et les approches classiques des géomorphologues laissent toujours une part d'incertitude au sujet des modes de fonctionnement des systèmes littoraux. Les plages de sable, qui se trouvent au centre des cellules sédimentaires côtières, sont toujours constituées par un empilement de couches dont chacune possède une texture granulométrique originale. L'objectif de la thèse est de démontrer que l'observation des structures intra-sédimentaires des estrans sableux aide à affiner les hypothèses morphodynamiques. La méthode de travail consiste à mettre en place une grille de correspondance entre l'état de la mer au dessus de la plage et les structures sédimentaires venant juste d'être mises en place. De cette manière, il sera possible de chercher en profondeur les structures anciennes héritées et leur appliquer les interprétations. Les cinq plages expérimentales sont situées en mer d'Iroise, à l'ouest du Finistère. Après avoir présenté leurs contextes géomorphologiques respectifs, l'examen de leurs structures intra-sédimentaires a confirmé une partie des observations relatives à leur évolution, et a laissé entrevoir d'autres mécanismes de fonctionnement. Le tapis sédimentaire d'un estran est soumis à des remaniements permanents et à des conditions variables de mise en place par la mer, mais toutes les plages choisies pour l'étude évoluent autour de structures internes "moyennes". Les tempêtes et les épisodes érosifs se traduisent de différentes manières dans la structure intra-sédimentaire d'une plage, et en particulier dans ses microstructures. Les phases d'érosion et d'engraissement qui affectent régulièrement les estrans sableux de l'Iroise sont identifiables par la texture et le structure des couches qu'elles ont mises en place ou remaniées au sein de la masse sédimentaire. Au total, avec une méthode qui recense différents types de structures avec autant de conditions hydrodynamiques, la thèse propose un outil complémentaire pour l'étude et la compréhension de l'évolution des plages de sable, et donc des ensembles sédimentaires dans leur globalité.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 243 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. : f. 234-240

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bretagne Occidentale. Service commun de la documentation. Section lettres et sciences sociales.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TBRX00/16
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.