Langues sacrées - Langues profanes : les traces du sacré dans quelques langues européennes

par Jean Lucas

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Philippe Cahuzac.

Soutenue en 2000

à Brest .

  • Titre traduit

    Sacred languages - Profane languages : aspects of the sacred in some modern european languages


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Dans notre monde de plus en plus désacralisé, l'auteur de cette thèse s'efforce de retrouver la dimension sacrée du langage en s'inspirant des grandes traditions religieuses qui n'ont jamais considéré le signe linguistique comme arbitraire. Pour plus de clarté, cet exposé a été divisé en deux parties. Dans un premier temps, l'auteur présente les méthodes appliquées par differents mondes traditionnels à l'étude de leur langue sacrée, en analysant principalement les méthodes du << Nirukta >> hindou, du << Tserouf >> des juifs et du << Ilm al huruf >> des arabes, et montre comment - bien qu'à un degré moindre - ces méthodes ont aussi leur equivalent dans le monde chrétien. Dans une deuxième partie, l'auteur tente, dans la mesure ou faire se peut, de mettre en lumière cette même dimension symbolique du langage par des exemples empruntés à diverses langues modernes qui, bien que séparées des précédentes dans l'espace et dans le temps, n'en expriment pas moins encore aujourd'hui des vérités éternelles.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (224 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie p.206-217. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bretagne Occidentale. Service commun de la documentation. Section lettres et sciences sociales.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TBRX00/10
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.