Le système des prépositions en espagnol contemporain

par Rania Talbi

Thèse de doctorat en Études ibériques et ibéro-américaines

Sous la direction de Nadine Ly.

Soutenue en 2000

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    "la langue est un systeme de systemes". Cette definition saussurienne de la langue permet de situer notre travail -le systeme des prepositions- et l'objet de notre travail, en l'occurrence la preposition espagnole, comme un probleme partiel et structurel de linguistique generale et comme un depassement de la ponctualite occurrentielle ou discursive de la preposition. L'apprehension systematique des prepositions n'est cependant pas un fait arbitraire puisque c'est l'existence meme d'un paradigme grammatical qui indique qu'il y a systeme, paradigme ne voulant toutefois pas dire systeme. L'inventaire plus ou moins determine des signifiants constitutifs -premier probleme pose par la preposition- implique donc un systeme en puissance et des principes organisateurs entre les signifiants. Ces principes systematiques et integrateurs supposent egalement une "mise en relation" des prepositions, d'ou notre refus de reduire l'objet d'etude ou de choisir entre l'une et l'autre preposition. La difficulte qui s'impose a nous lorsqu'il s'agit de definir la signification d'une preposition releve de la nature meme de ce mot auquel il est demande de signifier, de "designer" plusieurs choses. Ce signifiant s'inscrit en effet dans le systeme grammatical et dans le systeme lexicologique puisqu'il designe a la fois une "notion" (en aucun cas un referent experienciel) et une fonction. Cette double designation est essentiellement relationnelle : la preposition, comme mot diastematique "nomme" les relations syntaxiques et semantiques qu'entretiennent les mots entre eux et elle "nomme" une semantesede nature relationnelle qui trouve son application dans l'un des trois champs operationnels suivants : spatial, temporel et notionnel. Cette semantese invariable dans le systeme prepositionnel "realise" sa particularite et sa singularite expressive et discursive dans chacun de ses emplois. La simple actualisation d'une preposition retablit le rapport referentiel entre deux supports et marque un cas de discours analytique par opposition au cas de discours synthetique -sans preposition-. Ce statut demarcatif et incidentiel "ont fait dire" a certains linguistes que la preposition n'ajoutait rien a la signification, au contenu d'un enonce et qu'elle n'etait au niveau du syntagme et de la phrase que nullement ou faiblement significative, c'est pourtant le relateur qui annonce une variation info


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (439, xxiii p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MMc 244

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Ecole normale supérieure. Bibliothèque d'Ulm - Lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.