L'invention d'un mythe et son exploitation par un éditeur d'images au XIXe siècle : le néo-XVIIIe siècle et la Maison Goupil

par Régine Bigorne

Thèse de doctorat en histoire de l'Art

Sous la direction de Marc Pierre Saboya.

Soutenue en 2000

à Bordeaux 3 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Frappe de discredit politique et artistique apres la revolution de 1789, le xviiie siecle est redecouvert au debut des annees 1830 par quelques collectionneurs et dans les cercles litteraires. Les jeunes artistes romantiques du groupe du doyenne (gautier et nerval pour les plus celebres) delaissent le moyen age pour chercher l'inspiration dans les souvenirs oublies du siecle passe. Ils reprennenttout ce qui peut les affranchir du monde bourgeois et mercantile de la monarchie de juillet. Des textes publies dans la presse, des peintures presentees aux salons familiarisent le public avec le xviiie siecle. Parallelement, la bourgeoisie devenue toute puissante s'avise qu'elle est sans veritable reference sociale : elle va la trouver dans les modeles aristocratiques. L'engouement pour cette epoque submerge toute la societe et tous les domaines artistiques et quotidiens jusqu'au xxe siecle. La maison d'edition internationale goupil, specialiste de la reproduction des uvres d'art - active de 1827 a 1920 -, est un reflet exact de la societe de son temps et ce gout ne lui echappe pas. Dans les reproductions de tableaux qu'elle diffuse en estampes ou en photographies, nombreuses sont celles a theme xviiie siecle. Les sujets choisis vont de la peinture d'histoire a celle de genre. Les representations de l'histoire evenementielle, prenant parfois valeur de symbole, cotoient les faits mineurs. A l'illustration fidele d'un texte litteraire repond le regard indiscret sur les artistes celebres. Les scenes de genre qui racontent mille historiettes de la vie quotidienne, demeurent les plusnombreuses. Les peintres qui se livrent a ce jeu de memoire en arrivent parfois au pastiche, non pas tant par la maniere que par l'esprit, les sujets, voire les titres. Cette etude entend presenter un pan meconnu de l'historicisme du xi xe siecle, qui se revele etre un veritable phenomene de societe, relaye par l'action d'un des plus importants editeurs d'images de l'epoque.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2000 par A.N.R.T. Universite de Lille III à Lille

L'invention d'un mythe et son exploitation par un éditeur d'images au XIXe siècle : le néo-XVIIIe siècle et la Maison Goupil


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2000 par A.N.R.T. Universite de Lille III à Lille

Informations

  • Sous le titre : L'invention d'un mythe et son exploitation par un éditeur d'images au XIXe siècle : le néo-XVIIIe siècle et la Maison Goupil
  • Dans la collection : Lille Thèses , 27755 , 0294-1767
  • Détails : 3 microfiches
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.