Analyse du discours dans "Larva" (1984) de Julían Ríos : le jeu de l'écriture, le jeu du roman

par Stéphane Pagès

Thèse de doctorat en Études ibériques et ibéro-américaines

Sous la direction de Nadine Ly.

Soutenue en 2000

à Bordeaux 3 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    /notre etude du roman de l'auteur galicien julian rios, larva (1984) s'articule en trois parties. La premiere, intitulee autour de larva resitue tout d'abord le roman dans le contexte litteraire hispano-americain dont il emerge, ainsi que par rapport a la vie de j. Rios et l'analyse de la jaquette, afin de mieux saisir la genese de cet ouvrage si original, excessif et controverse. La seconde partie est une approche narratologique du roman. Au rebours de la critique qui a decrete le plus souvent l'absence de trame narrative, cette section propose non seulement un resume detaille de l'argument du roman, mais aussi une analyse de la strategie narrative tres complexe mise en oeuvre - polyphonie, digression, jeu de masque de l'instance auctoriale. . . - , assimilable a un veritable casse-texte quireclame une tres forte collaboration du lecteur a la construction du texte. La troisieme partie propose enfin une etude linguistique du fonctionnement du signe. L'ecriture de larva est dominee a outrance par le jeu et l'ensemble des procedes propres a l'ecriture du jeu de mots, a cet effet, nous avons essaye de les repertorier et classer en differents categories (paragrammes, mots-valises, jeu par enchainement et segmentation, jeu de mots plurilingue, detournement). L'analyse fait ainsi apparaitre un mecanisme hyper referentiel du signe ou regne sans cesse la polyphonie, dans une tentative de conciliation des langues de babel. A cela, vient s'ajouter une autre propriete de l'ecriture : son regime allusif qui propose tout au long du roman, un autre type de jeu de reconnaissance avec le lecteur. A ce propos, les noms masques par le jeu de l'ecriture et indiques par l'index situe a la fin du roman, sont un a un analyses, commentes et eclaires. Le roman de j. Rios propose donc un immense jeu avec la/les langue(s) et avec le lecteur, dans une parfaite assimilation des ecritures les plus radicales.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (533-75 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 482-507. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Casa de Velázquez. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.