Structures médicales traditionnelles à Taïwan : approche anthropologique

par Christian Malet

Thèse de doctorat en Ethnologie. Anthropologie sociale et culturelle

Sous la direction de Annie Hubert-Baré.

Soutenue en 2000

à Bordeaux 2 .


  • Résumé

    La situation de la médecine traditionnelle à Taïwan reflète bien la diversité des courants culturels qui ont parcouru cette île de peuplement primitivement austronésien et devenue chinoise à 98% du fait d'une immigration han commencée au XIème s. De notre ère. La médecine chinoise qui supplanta les pratiques aborigènes fut elle-même rejetée au profit de la médecine occidentale pendant l'occupation japonaise (1895-1945). À nouveau autorisée après la Libération, elle a été confrontée depuis au progès socio-économique et au développement d'une biomédecine de haut niveau. Une question se posa à nous dès 1974 : quel pouvait être dans ce contexte l'avenir de pratiques efficaces, mais empiriques au regard de la science ? Nous avons interrogé d'abord la médecine traditionnelle en tant que langage culturel puisant aux sources de la pensée chinoise, en centrant notre étude sur la pharmacopée comme médiateur du rapport praticien/malade. Nous avons étudié 1275 drogues comprenant : 820 plantes, 365 animaux, 90 minéraux et 374 préparations médicinales. Puis nous en avons observé l'utilisation dans différentes couches de la population et constaté : - A. Le déclin inexorable de la médecine populaire foraine dans trois villes-tests : Taipei, la capitale moderne au Nord, Tainan, la capitale historique au sud-ouest et Hualien sur la côte est ; florissante en 1974, elle fut frappée d'illégalité par la loi de 1975. - B. La persistance d'une médecine chinoise savante qui apparaît plus comme une auxiliaire que comme une partenaire à part entière de la biomédecine. D'ailleurs, la proportion de ses praticiens par rapport à ceux de la médecine moderne a nettement diminué, passant de -1/5 à +1/11 en 22 ans. Nous avons interrogé ensuite la culture occidentale et conclu que c'était son intégrisme scientifique qui constituait un obstacle au développement harmonieux des deux systèmes. Or, l'épistémologie nous apprend que la révolution métaphysicienne qui a bouleversé la science à la fin du XIXème s. , a procédé selon une logique non aristotélicienne, seule apte à résoudre des problèmes jusque là insolubles : qui sait si demain elle ne conduira pas à une intelligence des deux pensées ?

  • Titre traduit

    Traditional medical structures in Taiwan : an anthropological approach


  • Résumé

    Traditional medicine in Taiwan today accurately reflects the divergent cultural currents which have influenced the island over the years. Primitively inhabited by an Austronesian population, it was to become 98% Chinese due to a period of Han immigration that began in the XIth century AD. Chinese medicine replaced aboriginal practices, but was rejected in favor of western medicine during the Japanese occupation (1895-1945). It then became legal again after Taiwan regained its independence, but has since had to face socioeconomic developments and advanced biomedical progress. As early as 1974, we posed the following question : what could the future hold for such practices, efficacious as they were, but empirical in the eyes of science ? We began by examining traditional medicine as a cultural language drawing on the sources of Chinese thought, focussing on pharmacopoeia as the link between practitioner and patient. Research was carried out on 1275 drugs comprising 820 plants, 365 animals, 90 minerals and 374 medicinal preparations. We the proceeded to observe how and in which social strata these drugs were used. This led to two conclusions : 1/ an unrelenting decline of peddler medicine in three test cities : Taipei, the modern capital to the north, Tainan, the historical capital to the southwest and Hualien on the eastern coast. Flourishing in 1974, this peddler medicine suddenly became illegal under a law passed in 1975 ; 2/ the persistence of a scholarly Chinese medicine appearing to be more of an auxiliary to biomedicine rather than a full-fledged partner. In effect, there has been a clear decrease in the proportion of Chinese medicine practitioners as compared to modern medicine physicians, falling from -1/5 to +1/11 in 22 years. Further, an analysis of western culture yielded the conclusion that western scientific fundamentalism impeded a harmonious development of the two systems. Indeed, epistemology teaches us that the metaphysical revolution that completely transformed physics at the end of th XIXth century proceeded along a non-Aristotelian logic, the only means of answering hitherto insolvable problems : will tomorrow bring forth an intelligent merging of the two thoughts ?

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (764 p.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 691-741. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences de l'homme.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : VTA 2000/11

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire Lettres et Sciences humaines (Montpellier).
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MF-1765
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.