Taphonomie et archéozoologie des oiseaux en grotte : applications aux sites paléolithiques du Bois-Ragot (Vienne), de Combe-Saunière (Dordogne) et de La Vache (Ariège)

par Véronique Laroulandie

Thèse de doctorat en Préhistoire et géologie du quaternaire

Sous la direction de Françoise Delpech.

Soutenue en 2000

à Bordeaux 1 .


  • Résumé

    Face à la diversité des agents susceptibles d'accumuler des restes aviaires et au large éventail des modifications post-dépositionnelles possibles, il est essentiel, lorsque l'on s'interroge sur les relations qui ont existé dans le passé entre les hommes et les oiseaux, de distinguer ce qui résulte d'une activité humaine de ce qui n'en résulte pas. La taphonomie des restes aviaires étant largement inexplorée, une part importante de ce travail a consisté a établir une méthodologie permettant d'appréhender l'histoire des ossements étudiés. Cette méthodologie est basée sur la considération des données bibliographiques relatives d'une part à l'éthologie et d'autre part à la taphonomie de la grande comme de la petite faune, ainsi que sur l'observation de référentiels actuels et fossiles. Six critères permettant de reconstituer l'histoire taphonomique des ensembles aviaires ont été retenus et discutés. Afin de se soustraire au problème d'équifinalité, il apparaît nécessaire de confronter les résultats relatifs à chacun de ces critères. Cette démarche a été adoptée lors de l'étude des séries du Bois-Ragot (Vienne, Magdalénien final), de Combe Saunière (Dordogne, Solutréen) et de La Vache (Ariege, Magdalénien final). Les espèces dont l'origine anthropique a ainsi été attestée ont fait l'objet d'une analyse archéozoologique. Au Bois-Ragot, le harfang qui est l'espèce dominante a été utilisé en tant que ressource alimentaire et ressource en matière première (l'os et probablement les plumes). A Combe Saunière, seuls les ulnas et les radius decarnisés de cette espèce ont été introduits. A La Vache, les lagopèdes et le chocard ont été consommés selon un procédé relativement complexe. Lors de comparaisons inter-sites, il a été noté pour une même espèce une variabilité (sur les plans synchronique et diachronique) dans les modes d'exploitation. D'autres sites doivent être étudiés afin de saisir les causes à son origine.


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2014 par [CCSD] [diffusion/distribution] à Villeurbanne

Taphonomie et archéozoologie des oiseaux en grotte : applications aux sites paléolithiques du Bois-Ragot (Vienne), de Combe-Saunière (Dordogne) et de La Vache (Ariège)

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (395 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 345-369

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FTA 2341
  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : FTRA 2341
  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Claude Bernard. Département des sciences de la terre. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : AUT - LAR 2000
  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque d'anatomie comparée.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TH. 430 (1)
  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque d'anatomie comparée.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TH. 430 (2)

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Section Géosciences et environnement.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 00 BOR1 0623
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.