Origine et taxinomie des premiers representants du genre homo

par Sandrine Prat

Thèse de doctorat en Anthropologie

Sous la direction de Bernard Vandermeersch.

Soutenue en 2000

à Bordeaux 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La constitution du taxon homo habilis, defini par leakey et al. En 1964, fait l'objet de nombreuses controverses. Pour certains auteurs, les specimens d'olduvai, de l'est turkana et de l'omo constituent un meme ensemble ; pour d'autres ce groupe ne serait pas homogene ou n'appartiendrait plus au genre homo. Les etudes morphologiques (135 caracteres) et metriques (139 mesures) des cranes et mandibules de 271 individus de pan paniscus, pan troglodytes, gorilla gorilla, pongo pygmaeus et homo sapiens permettent de definir le taxon de reference presentant le degre de dimorphisme sexuel le plus important suivant chaque complexe anatomique et de rediscuter les caracteres consideres comme taxinomiquement pertinents pour definir l'espece homo habilis. L'etude des specimens fossiles originaux met en evidence des distinctions morphologiques et metriques au sein de l'hypodigme d'homo habilis. Deux groupes peuvent etre observes au sein de cet ensemble. L'etude cladistique de 122 caracteres craniens confirme l'existence du clade homo. Les specimens de kanapoi (a. Anamensis) et une partie des specimens de hadar (a. Afarensis) presentent des caracteres observes au sein des premiers representants du genre homo.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (691 p.)
  • Annexes : 353 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FTA 2229
  • Bibliothèque :
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : FTRA 2229
  • Bibliothèque :
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 407
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.