Effets des modalités d'alimentation et de l'apport lipidique alimentaire sur l'ingestion volontaire, la croissance et les dépôts lipidiques chez la truite arc-en-ciel, Oncorhynchus mykiss, et le bar, Dicentrarchus labrax

par Anne Gélineau

Thèse de doctorat en Sciences des aliments et nutrition

Sous la direction de Sadasivam Kaushik.

Soutenue en 2000

à Bordeaux 1 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'alimentation des poissons en phase avec leur rythme naturel augmente la croissance (synthese proteique superieure) et diminue les rejets azotes (utilisation de l'energie non proteique superieure). L'ingestion volontaire des poissons est fonction du cout metabolique de l'activite alimentaire et du contenu en energie digestible du regime. L'acces restreint en quantite et dans le temps a l'aliment et l'augmentation de l'apport en energie digestible limitent l'ingestion volontaire. Un apport energetique excessif (energie digestible superieur a 20,5 kj/g ms) conduit a l'hyperphagie, pouvant etre due a la necessite d'atteindre un certain taux de remplissage stomacal, a une possible deficience en nutriments essentiels (le contenu en proteines digestibles devrait etre d'au moins 41% ms) ou a une modification de l'appetence du regime liee a sa teneur en lipides. L'elevation de l'apport en energie non proteique favorise l'epargne des proteines, mais altere le metabolisme lipidique (hyperplasie et hypertrophie du tissu adipeux chez les jeunes truites, hypertrophie exclusive chez les truites plus agees, diminution de la lipogenese de novo) et donc la qualite de la chair des poissons (diminution du rendement d'evisceration, augmentation des depots lipidiques dans le muscle). La distribution alternee de deux regimes differant par leur teneur energetique au cours du nycthemere montre qu'il est possible de faire coincider qualitativement et quantitativement l'apport exogene de certains nutriments et l'utilisation optimale de ces nutriments par l'organisme. La distribution d'un regime faible en energie le matin et riche en energie le soir ameliore le rendement d'evisceration et diminue les depots adipeux perivisceraux.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 209 p

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FTA 2224
  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : FTRA 2224
  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.