La pulsion d'écrire. Approche psychologique de la création romanesque chez Georges Simenon

par Paul Mercier

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Michèle Bertrand.


  • Résumé

    L'étude porte sur l'ensemble de l'oeuvre romanesque de Georges Simenon, particulièrement sur les romans durs. La pulsion d'écrire correspond au souci exprimé par l'auteur de se vider, de se délivrer de ses fantômes, elle entraîne un travail narcissique de défense contre l'intensité d'un sentiment du vide. La mise en roman et le travail d'écriture particulier chez Simenon font du roman un objet transnarcissique permettant à l'auteur de vivre ses affects en miroir, à distance, comme ceux d'un autre et d'en attendre l'hommage du lecteur pour son art. La conception simenonienne de l'homme nu, dépouillé de ses atributs sociaux, confronté à ses pulsions intimes, peut être rapprochée d'un processus dépressif par lequel le sujet se vide de soi, parfois jusqu'à la tentation du suicide, cachant mal sous l'apparence d'une sérénité de façade, la souffrance ou la jouissance de sa dégringolade, pourtant sans perdre le contact avec la réalité environnante ni avec sa réalité intime. . .

  • Titre traduit

    Writing instinct. Psychological approach of novel creation by Georges Simenon


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 726 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 683-711

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire. Section Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : LET.BESA.2000.1006
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 217396
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.