Intégration économique et phénomène de régionalisation : le cas de l'Asie de l'Est

par Sandra Palmero

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Jean-Louis Reiffers.

Soutenue en 2000

à Aix-Marseille 2 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le phénomène d'intégration économique, à divers stade que ce soit, touche à l'heure actuelle la plupart des pays. Généralement, il se justifie de deux façons : soit comme un processus qui tend à accompagner la mondialisation des économies, soit comme une politique stratégique de protection. La tripolarisation de l'économie mondiale, avec d'un côté l'Amérique du Nord, l'Union Européenne et de l'autre l'Asie de l'Est, est aujourd'hui un fait incontestable mais le processus sous-jacent à la formation de ces trois grands blocs est très différent. L'intégration économique est le plus souvent un phénomène institutionnalisé comme cela est le cas pour l'Europe et les États-Unis mais peut être aussi un processus naturel informel, facilité par la proximité géographique et culturelle des pays. Cet effet de régionalisation est déjà très avancé en Asie de l'Est et malgré la crise financière de juillet 1997 poursuit son cheminement. Cette thèse s'attache dans une première partie à mettre en lumière les fondements théoriques du processus d'intégration économique qui, plus qu'un mécanisme simple d'accroissements des flux commerciaux, humains, financiers,. . . Entre les pays membres, s'avère un phénomène complexe fondé sur une endogénéisation du progrès technique et de l'accumulation du capital physique et humain. C'est pourquoi, la théorie des unions douanières et les modèles de blocs apparaissent quelque peu comme insatisfaisants et doivent être plutôt rattachés aux modèles de croissance endogène. Dans une seconde partie, nous montrons que le processus de régionalisation asiatique est principalement caractérisé par une dynamique interne régionale forte qui encourage par la coopération un processus de développement économique en cascade. Outre que les quinze pays d'Asie pris en compte constituent un bloc naturel, ils ont su conjuguer complémentarité et substituabilité productives régionales tout en privilégiant leur économie nationale.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (456 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 421 références

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Ferry). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences économiques et de gestion.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : Th.662
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.