Modélisation et estimation des taux de change d'équilibre : applications aux cas de l'euro, du dollar et du yen

par Laurent Maurin

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de André Cartapanis.

Soutenue en 2000

à Aix Marseille 2 .


  • Résumé

    La thèse s'inscrit dans une démarche d'économie appliquée : elle cherche à modéliser la dynamique du taux de change réel d'équilibre d'une économie ouverte, et à dégager des conclusions qualitatives et quantitatives sur le cours des monnaies clés du SMI depuis la flexibilité des changes. Elle défend l'idée selon laquelle le compte courant permet à l'économie nationale d'ajuster les stocks de dette et de capital à leur valeur d'équilibre stationnaire. Les chocs qui modifient ces valeurs nécessitent un ajustement du compte courant, et donc une variation du taux de change réel d'équilibre, puisque les échanges portent sur des biens imparfaitement substituables. Dans le domaine théorique, la thèse propose une mise en perspective des développements les plus récents de la macroéconomie internationale (modèle de Mundell-Fleming prenant en compte les interactions stock-flux, approches d'optimisation intertemporelle à la Obstfeld-Rogoff). A ce niveau, elle présente des modélisations originales tenant compte de certains points (impact du solde budgétaire sur le taux de change réel, dynamique de la dette extérieure en fonction des variables démographiques, relation entre épargne et taux de change réel. . . ). Dans le domaine empirique, la thèse utilise les développements récents de l'économétrie des séries chronologiques non stationnaires : l'estimation de relation de cointegration et la construction de modèle à correction d'erreur. Certaines séries sont construites pour approcher des variables non mesurées et permettre des estimations portant sur les taux de change bilatéraux ou effectifs, le compte courant, et la dette extérieure. Le travail s'articule autour de quatre chapitres, avec une succession d'enrichissements apportés à la modélisation des taux de change : le point de départ est constitué par la version la plus simple de la PPA centrée sur les différentiels de prix ; dans le deuxième chapitre, celle-ci est enrichie par la prise en compte des différentiels de productivité entre secteurs ; le troisième et le quatrième chapitres introduisent les interactions entre la détermination de l'équilibre interne et celle de l'équilibre externe, et entre le solde des paiements courants et l'endettement extérieur, aussi bien à l'état régulier qu'au cours du processus d'ajustement.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (371 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 180 références

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Ferry). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences économiques et de gestion.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : Th.658
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.