Habitats et céramiques de la culture de Golasecca en Italie nord-occidentale

par Michela Ruffa

Thèse de doctorat en Préhistoire, archéologie, histoire et civilisations de l'Antiquité au Moyen-Âge

Sous la direction de Robert Chenorkian.


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Il s'agit d'une recherche sur la répartition des habitats et sur l'analyse typologique de la céramique domestique de l'âge du Fer dans l'aire occidentale de la culture de Golasecca (Italie). La périod chronologique prise en compte couvre près de trois siècles, du VIIIe au début du Ve s. Av. J. -C. L'aire de la culture de Golasecca se situe en Italie nord-occidentale et comprend les régions actuelles du Piémont oriental et de la Lombardie occidentale, en ce qui concerne les limites ouest et est. Le P^o représente la frontière méridionale et les Alpes la septentrionale. En s'appuyant sur l'état actuel de la recherche, en paticulier sur les données provenant des récentes fouilles d'habitats dans la zone située au sud du lac Majeur, il a été possible de préciser des hypothèses pour la reconstitution des cadres social, économique et territorial. On a été attentif en particulier à tout ce qui concerne la distribution et l'organisation des habitats à l'intérieur du centre "proto-urbain" de Castelletto Ticino, qui représente un des centres principaux de la diffusion de la culture de Golasecca. L'étude de l'organisation territoriale a été abordée à partir des données provenant de la fouille récente d'un habitat découvert en 1986. L'étude des vestiges de l'habitat a été réalisée de manière approfondie afin de permettre l'acquisition de références précises pour l'étude des fouilles d'habitat. On a voulu aussi proposer une vision plus large de la problématique de l'organisation territoriale et des ressources du milieu au cours du développement de la culture de Golasecca. L'analyse de la céramique domestique, trop souvent sous-estimée, a été l'occasion de confirmer les différentes influences culturelles, non seulement au niveau de la production la plus soignée, comme la céramique funéraire, mais aussi au niveau des productions les plus modestes, comme les céramiques d'usage quotidien.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 294 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.: ff. 262-276. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.