Exament du fonctionnement de quelques adverbes argumentatifs et aspectuels en français écrit et parlé contemporain

par Monique Audibert-Gibier

Thèse de doctorat en Langage et parole

Sous la direction de Claire Blanche-Benveniste.

Soutenue en 2000

à Aix-Marseille 1 .

  • Titre traduit

    Study of the functioning of some aspectual and argumentative adverbs in contemporaneous spoken and written French corpora : the case of "déjà"


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Adverbe d'aspect, paradigmatisant, énonciatif, argumentatif, "déjà" présente une multitude de fonctionnements en relations avec des énoncés parfois complexes qui obligent à aborder de nombreux points de la grammaire française. "Déjà" peut agir sur un plan micro-syntaxique en portant sur un processus syntagmatique, paradigmatique ou notionnel. "Déjà" peut agir sur un plan macro-syntaxique. Il entre alors en corrélation avec d'autres termes argumentatifs tels que : "ensuite", "aussi", "surtout", "à peine", "rien que", "encore" etc. Dans les fonctionnements syntagmatiques, il marque une précocité dans le déclenchement, le déroulement, la répétition ou l'aboutissement d'un procès. Dans les fonctionnements argumentatifs, il procède à une mise en ordre hiérarchique sur un plan général, sur un paradigme ou sur un domaine notionnel. L'analyse de "déjà" se fait en terme de "portée syntaxique". L'ordre des portées détermine l'organisation - l'orientation de la portée détermine si "déjà" opère en avant ou en arrière dans l'énoncé - la nature de la portée détermine si "déjà" agit à l'intérieur ou à l'extérieur d'un processus représenté par le verbe ou une relation dynamique temporelle, notionnelle ou argumentative. -l'envergure de la portée détermine si "déjà" a une portée restreinte ou élargie. Le fonctionnement de "déjà" révèle des possibilités de cumul entre différentes portées, différents effets, entre fonctionnements macro et micro-syntaxique, entre différentes interprétations internes liées à des notions de point de vue. Le cumul interprétatif peut aboutir dans certains cas à des valeurs indifférenciées. L'objet de cette thèse est l'étude de ces différents fonctionnements, des différentes possibilités interprétatives sur un même énoncé, et des possibilités de cumul, grâce à une approche syntaxique d'un corpus de français parlé et écrit authentique.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (507 f.)
  • Notes : Publication non autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 432-441.Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines (Fenouillères).
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.