La noblesse et l'Eglise en Provence, XIe-XIVe siècle : l'exemple des familles d'Agoult-Simiane, de Baux et de Marseille

par Florian Mazel

Thèse de doctorat en Civilisations et Humanités. Cultures, sociétés et échanges dans les pays de la Méditerranée septentrionale

Sous la direction de Noël Coulet.

Soutenue en 2000

à Aix-Marseille 1 , en partenariat avec Université d'Aix Marseille. Pôle Humanités, sciences humaines et sociales (autre partenaire) .


  • Résumé

    L'objet de cette étude est de comprendre la nature et l'évolution des relations entre la noblesse et l'Eglise du début du XIe siècle aux années 1340, à travers l'exemple de trois familles de la haute aristocratie provençale : les vicomtes de Marseille, les Baux (basse Provence) et les Agoult-Simiane (haute Provence). Durant ces trois siècles et demi, l'émancipation de l'institution ecclésiale, l'essor des seigneuries ecclésiastiques, l'élargissement des prérogatives pastorales des évêques, les renouvellements du monachisme, les mutations de la vie religieuse, ainsi que la concentration des pouvoirs au profit des comtes puis des rois de Sicile, transforment profondément les modalités et le sens de ces relations. Jusqu'à la fin du XIe siècle, l'héritage carolingien demeure prépondérant : à l'échelle locale, dans le cadre du "pagus " ou de la seigneurie, les grandes familles assurent la protection de l'Eglise et détiennent l'initiative des mouvements de réforme, leur pouvoir en ressortant nettement sacralisé. A la fin du XIIIe siècle, après une profonde recomposition provoquée par la réforme grégorienne, la croisade albigeoise et le tournant pastoral, les grandes familles ont perdu leurs prérogatives ecclésiales au bénéfice des seuls clercs. Dans un horizon élargi à la Méditerranée occidentale, elles sont conduites à s'engager au service de l'Eglise théocratique et de la monarchie angevine et invitée à imiter la religion du prince. Cette évolution s'accompagne d'une mutation parallèle de la piété qui de rituelle, solennelle et profondément influencée par le monarchisme jusqu'au XIIIe siècle, devient peu à peu plus individuelle et plus intériorisée, en particulier sous l'influence des ordres mendiants. Il apparaît ainsi que durant les trois siècles du Moyen Age central les relations avec l'Eglise s'avèrent déterminantes pour l'histoire du groupe aristocratique.

  • Titre traduit

    Nobility and Church in Provence, 11th to 14th century : a study based on the example of families from Agoult-Simiane, les Baux and Marseille


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2002 par Éd. du CTHS à Paris

La noblesse et l'Église en Provence, fin Xe-début XIVe siècle : l'exemple des familles d'Agoult-Simiane, de Baux et de Marseille


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (980 f., 483 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.: ff. 900-954. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Fenouillères). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre national de la recherche scientifique. Laboratoire France méridionale et Espagne. Bibliothèque méridionale.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TU 2810
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2002 par Éd. du CTHS à Paris

Informations

  • Sous le titre : La noblesse et l'Église en Provence, fin Xe-début XIVe siècle : l'exemple des familles d'Agoult-Simiane, de Baux et de Marseille
  • Dans la collection : CTHS-histoire , 4
  • Détails : 1 vol. (803 p.)
  • Notes : Autre tirage : 2008.
  • ISBN : 2-7355-0503-0
  • Annexes : Bibliogr. p. 661-765. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.