Le "sport antique" des zurkhâne de Téhéran : formes et significations d'une pratique contemporaine

par Philippe Rochard

Thèse de doctorat en Lettres

Sous la direction de Christian Bromberger.

Soutenue en 2000

à Aix-Marseille 1 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les zurkhane iraniens (litt : maison de la force - zur -) sont des gymnases traditionnels ou l'on pratique depuis plusieurs siecles des exercices gymniques et de musculation. On les fait au rythme d'un instrument de percussion, manie par un maitre de musique, par groupe de dix ou quinze dans une fosse d'exercice hexagonale. Les tenants de ce sport declarent que l'on y enseigne une philosophie de la vie puisant son origine dans une vieille tradition morale et spirituelle, la javanmardi. Le zurkhane fut surtout, jusqu'au premier tiers de ce siecle, une ecole d'acrobatie et d'un certain type de lutte que l'on pratiqua sans frontiere, jusqu'a l'effondrement des empires, de la mongolie a alger et d'istanbul a calcutta. Mais l'arrivee des sports modernes en iran, la naissance en 1934 de l'office national de l'education physique et du scoutisme, l'organisation des differentes pratiques ludicosportives en federations, changerent profondement les choses. La lutte ne fut plus enseignee dans les zurkhane et adopta les standards de la federation internationale de lutte amateur (fila) en 1939. La lutte traditionnelle iranienne fut rebaptisee pahlavani (de pahlavan, titre que l'on donne aux champions de cet art), et le programme gymnique des zurkhane devint le "sport antique", conformement a l'opinion que l'on se forgea, a la meme epoque, a propos des origines pre-islamiques supposees de cette tradition. La presente etude met en evidence la reinterpretation de cette tradition au service de la reflexion nationaliste de l'epoque. Elle apporte aussi de nouveaux materiaux et propose de nouveaux questionnements quant a l'identite reelle de ceux qui firent profession de leurs aptitudes physiques. Elle eclaire d'un jour nouveau certains aspects de la constitution de cette tradition, notamment grace a une premiere analyse comparative avec des sources indiennes. Enfin, elle s'attache a expliciter les dimensions symbolique et sociale des pratiques contemporaines et l'impact des transformations en cours.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 404 f
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.