La construction sociale des hauts : processus de la division spatiale et traitement de la precarite des acteurs a travers l'amenagement des hauts de la reunion

par PATRICIA CHATEAU

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Nicole Ramognino.

Soutenue en 2000

à Aix Marseille 1 .


  • Résumé

    Les societes de plantations (ainsi denommees les societes creoles) sont abordees en termes de formation d'une plantocratie : groupe qui detient les pouvoirs a son avantage. L'etude de la societe, reunionnaise en ces termes, permet d'observer une differenciation spatiale : hauts -bas. La departementalisation de cette ancienne colonie conduit a "repenser" cette spatialisation : effets pervers d'un processus historique ou reformulation de la contradiction ? cette question paradoxale releve d'une intervention gestionnaire ou sont impliquees des politiques urbanistiques et rurales. Des lors, entrent en scene des perspectives agricoles qui demandent que soient souleves le processus agraire de la societe reunionnaise et les reponses trouvees pour formuler cette question agraire. Les pratiques d'amenagement se fondent sur une dimension praxeologique du savoir qui reitere l'opposition entre technicisme et technicite que nous traduisons par "groupes competents et non competents". Dans ce jeu s'observe une dedialectisation du social, vue sous l'angle d'un conflit urbain-rural, famille-societe, qui prend le relai des solidarites anterieures sous l'aspect d'un mouvement contiu de precarite. Laprecarite n'est pas une question moderne, du moins dans sa formulation. L'assujettissement, l'esclavagisme, relevent de divers temps "spatiaux et spheriques", c'est-a-dire spatio-temporels. Les conflits europeens ne relatent qu'une partie de cette hitoire. Ce qu'on appelle peripherie ou peripheration prolonge ce debat sur l'homogeneisation. L'intelligibilite des groupes traversent toutes les cultures qui s'enoncent differemment, cultes, langues, par exemple ; elles peuvent se juxtaposer et devenir conflictuelles. Les termes de l'echange deviennent peu explicites dans ce champ. L'economique et le culturel se subrogeant tendent a confondre l'ideologique au supra-relationnel comme derealisation premiere ou subjective qui est un processus de substantialisation. "la galere" disent les uns, "leterritoire" repondent les autres. Le role des institutions est de ne pas etre solidaire d'ou la possibilite de l'objet signifiant et la contradiction du social, operee dans les pratiques subjectives. Seule la solidarite consolide le groupe. Les champs operatoires des sociologues refusent cette division de derealisation du sujet. L'infrapolitique ou l'infra du politique n'est qu'une facon d'aborder


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 508 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 86 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.