Recherches sur les formes du jardin classique en Basse-Provence aux XVIIe et XVIIIe siècles : reflets d'une société

par Mireille Nys

Thèse de doctorat en Lettres

Sous la direction de Claude Massu.

Soutenue en 1999

à Aix-Marseille 1 , en partenariat avec Université de Provence. Faculté des lettres et sciences humaines (1969-2011) (autre partenaire) .


  • Résumé

    L'art du jardin classique a trouve en basse-provence, aux xviieme et xviiieme siecles un champ d'application privilegie dans les domaines ruraux de la haute societe provencale. Par la regularite des traces, l'ordre et la symetrie des compositions, il repondait parfaitement a l'expression du prestige d'une classe sociale, soucieuse de representation. Le travail conjugue des commanditaires et des hommes de l'art a permis la creation de compositions variees traduisant non seulement une reelle sensibilite a l'art des jardins et a la botanique, mais aussi une connaissance des theories et traites des jardins et du jardinage. Les jardins de basse-provence s'inscrivent dans la tradition du jardin classique encore largement illustree en france au xviiieme siecle. Si les compositions etaient plus complexes dans les jardins des chateaux seigneuriaux, possedes par les grandes fortunes de provence, elles etaient aussi tres soignees dans les jardins des maisons de campagne et de bastides. Ces jardins avaient en commun des recherches sur la mise en scene de l'eau, le soin apporte a la decoration des grottes, a la statuaire et au decor sculpte. Tous illustraient le repertoire decoratif qui ornaitles jardins depuis la renaissance. Quant aux parterres, elements essentiels de la composition, auxquels les createurs apportaient tout leur soin, leur dessin montre la persistance du gout pour les formes privilegiees au xviieme siecle. La palette vegetale des jardins etait parfois d'une grande richesse et quelques jardins ont ete de veritables champs d'experimentation botanique. Au xviiieme siecle, la haute societe provencale s'est tres partiellement ouverte au courant romantique et a la mode des jardins pittoresques. Elle a prefere exprimer, a travers le jardin classique, toute sa culture et sa sensibilite. Les xviieme et xviiieme siecles marquent ainsi la plus extraordinaire periode de creations de jardins, comme image d'une societe, de l'histoire des jardins en basse-provence.

  • Titre traduit

    Research on classical garden shapes in lower provence during the xviith and xviiith centuries : reflection of a society


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (458 p.)

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines (Fenouillères).
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mfiche 223/2517

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2000AIX10007
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.