Le crack. Aspects analytiques, biologiques, cliniques et medico-legaux

par CATHERINE RAGOUCY SENGLER

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Pascal Kintz.

Soutenue en 2000

à Antilles-Guyane .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Depuis quelques annees, plusieurs sources independantes mettent en exergue l'augmentation de la consommation de crack aux antilles corroborant notre propre experience au chu de pointe a pitre. L'overdose restant exceptionnelle, la toxicomanie au crack conduit a une hospitalisation d'environ 100 malades par an. En dehors d'articles de description a propos d'une complication precise on ne retrouve pas dans la litterature d'etude clinique sur la prevalence des effets cliniques secondaires a la toxicomanie au crack. En collaboration avec l'institut medico-legal de strasbourg, nous avons mis au point une technique de dosage (gc/ms) de la cocaine, de ses metabolites principaux et du produit de pyrolyse de la cocaine base (specifique consommation de crack) : l'anhydroecgonine methylester, dans l'urine, la salive, la sueur et les cheveux. Disposant ainsi des outils nous permettant d'effectuer le diagnostic biologique de cette toxicomanie avec une large fenetre de detection, nous avons etudie la frequence relative des caracteristiques cliniques de l'intoxication aigue et chronique au crack. Cette enquete cas-temoins, pluridisciplinaire, d'une duree de 18 mois a conduit a l'inclusion de 119 patients : 78 consommateurs de cocaine sous forme fumee (crack+) et 41 consommateurs de cocaine (coc+) sous forme sniffee ou injectee. La frequence des hospitalisations a ete significativement plus importante chez les crack+ que chez les coc+. Pour 36% des crack+, l'hospitalisation est consecutive a une conduite a risque. Les autres motifs d'hospitalisation peuvent etre associes a l'usage de la cocaine mais ne sont pas specifiques de la consommation de crack, seule leur frequence apparait liee au mode de consommation. La chronicite de l'intoxication au crack apparait plus dangereuse que le risque de surdosage. La mortalite de cette toxicomanie est faible, moins de 2%, les particularites medico-legales sont peu specifiques. Les consequences sociales de la toxicomanie au crack apparaissent plus nettement avec une exposition a des comportements a risque et la clochardisation de sujets jeunes. Les implications legales de cette toxicomanie sont certaines comme en temoignent le nombre de deces pour cause traumatique consecutifs a une rixe et les chiffres traduisant l'augmentation de la criminalite aux usa et dans la caraibe.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 255 p.
  • Annexes : 188 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des Antilles et de la Guyane (Pointe-à-Pitre, Guadeloupe). Service commun de la documentation. Section Droit-Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA 0053
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.