Comportement thermique transitoire après un démarrage à froid des moteurs à combustion interne : étude expérimentale et simulation

par Laurent Jarrier

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Dominique Gentile.

Soutenue en 1999

à Versailles-St Quentin en Yvelines .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    = sous la dir. De Dominique Gentile


  • Résumé

    Lors de la montée en température après un démarrage à froid, les performances du moteur sont dégradées : consommation et pollution exagérées et faible énergie disponible pour le chauffage de l'habitacle du véhicule. On s'intéresse ici plus particulièrement aux températures d'eau et d'huile qui conditionnent respectivement, le chauffage de l'habitacle et la consommation (par l'intermédiaire des frottements). Le dispositif expérimental utilisé (un calorimètre) permet de déterminer les pertes à l'air, d'établir le bilan thermique détaillé du moteur et ainsi de mieux connaître la répartition de l'énergie délivrée par le carburant pendant la phase de montée en température. D'une part, il apparaît qu'une grande partie de cette énergie (65°/° au démarrage et 35°/° en moyenne sur les 20 premières minutes de fonctionnement) est utilisée au chauffage des masses métalliques, de l'eau et de l'huile, et ce, au détriment de l'énergie disponible pour le chauffage de l'habitacle. D'autre part, la montée en température des parties solides les plus éloignées de la chambre de combustion est lente, ce qui retarde la montée en température de l'huile, qui circule principalement dans ces zones. Un modèle basé sur l'analyse nodale a été élaboré. Les différents modes de transfert thermique entre les 60 noeuds du modèle sont traduits en termes de conduction, convection et/ou rayonnement. Les conditions aux limites côté combustion sont déterminées à partir des relevés de pression dans la chambre et de corrélations. La valeur des différentes sources de frottements sont des données expérimentales. Ce modèle rend compte correctement de l'effet des conditions de fonctionnement du moteur sur unee plage relativement étendue (jusqu'à 3/4 du régime maximal et 1/2 charge). Les travaux futurs pourront porter sur la réduction du nombre des données d'entrées expérimentales du modèle (pression dans la chambre, frottements) en introduisant des sous-modèles. Le nouveau modèle aurait ainsi un caractère plus prédictif

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (132,262 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 063 REF. Bibliogr. p. 259-262. Index des figures

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : SIGMA Clermont (Aubière, Puy-de-Dôme). Bibliothèque.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : 629.25 JAR
  • Bibliothèque : Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines. Direction des Bibliothèques et de l'Information Scientifique et Technique-DBIST. Bibliothèque universitaire Sciences et techniques.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T990025
  • Bibliothèque : Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines. Direction des Bibliothèques et de l'Information Scientifique et Technique-DBIST. Bibliothèque universitaire Sciences et techniques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 621.4 JAR
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.