Ecologie du pécari à collier Tayassu tajacu, en forêt tropicale humide de Guyane française

par Jacky Judas

Thèse de doctorat en Sciences de la nature et de la vie

Sous la direction de Robert Mauget.

Soutenue en 1999

à Tours .


  • Résumé

    Le pécari à collier (Tayassu tajacu, arctiodactyla) se rencontre depuis le Texas et l'Arizona jusqu'au nord de l'argentine. L'écologie de cette espèce est encore très mal connue en foret tropicale, qui représente, pourtant, la plus grande partie de son aire de répartition et ou elle a vraisemblablement évolue. Nous savons qu'elle est essentiellement frugivore et qu'elle vit en troupes mixtes et stables, ce qui représente un type d'organisation sociale rare chez les artiodactyles forestiers tropicaux. 5 animaux, appartenant a 3 troupes différentes, ont été suivis par télémétrie en foret tropicale humide de Guyane française, entre octobre 1994 et juin 1997, sur la zone de retenue du barrage hydroélectrique de petit-saut, avant, pendant et après la mise en eau de la zone. Les troupes comprennent de 3 à 11 individus. Elles connaissent, cependant, d'importantes modifications de leur composition, par les décès (prédation), mais vraisemblablement aussi par les nombreux échanges d'individus qui se produisent entre elles. Chaque troupe réside sur un domaine vital moyen de 188 ha. Elle l'utilise en fonction de la répartition des ressources et de leurs variations saisonnières. Les domaines présentent, entre eux, un taux de recouvrement assez important (32%), qui pourrait être une conséquence de la perte d'habitats liée a la mise en eau du barrage. Cependant, cette caractéristique, ainsi que différents traits biologiques, semblent exclure que l'espèce puisse être considérée comme strictement territoriale en foret tropicale. Les animaux ont une période d'activité moyenne de 14 heures, qui est essentiellement axée sur la journée, mais qui se prolonge plus ou moins au cours de la nuit, en fonction des saisons. Comme le mode d'utilisation du domaine, leur rythme d'activité varie selon les saisons, donc selon la production fruitière. Les diverses particularités comportementales, écologiques et physiologiques de l'espèce sont discutées en tant que réponses adaptatives aux pressions environnementales, telles que la pluviométrie, l'hétérogénéité spatio-temporelle des ressources alimentaires et la prédation. Elles sont ensuite comparées à celles d'autres mammifères tropicaux, ainsi qu'a celles des espèces phylogénétiquement proches.

  • Titre traduit

    Ecology of the collared peccary (Tayassu tajacu) in tropical rain forest of French Guiana


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (235 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 201-216

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Sciences-Pharmacie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS-1999-TOUR-4029
  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque centrale.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 134 751
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.