Correspondances entre les variabilites morphologique et ecologique chez le nematode haemonchus placei, parasite de bovins

par CLAUDIO JUAN GIUDICI

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Jacques Cabaret.

Soutenue en 1999

à Tours .


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les nematodes trichostrongylides ont un cycle en deux phase, l'un parasitaire chez les ruminants, l'autre libre sur le paturage. Ils sont tres repandus de part le monde chez les ruminants domestiques. Leur pathogenicite a amene de nombreuses etudes a etre realisees, le plus souvent sur des problemes tres appliques (impact sur la sante, moyens de lutte etc. ). Des etudes de systematique, de genetique et d'ecologie manquent pour ces nematodes aux capacites evolutives importantes. Le cas d'haemonchus placei est particulierement bien representatif : son statut taxinomique a ete bouleverse plusieurs fois, le polymorphisme morphologique des femelles a ete decrit avec de lourdes incertitudes, et les aptitudes ecologiques de l'espece et de ses morphes, ont ete a peine evoquees. En fait, ce nematode tres frequent n'a jamais ete completement decrit, et c'est donc a cette premiere entreprise que nous nous sommes attache. Au cours de cette description nous avons remarque que trois entites se degageaient nettement, l'une presente en australie, et les deux autres en amerique du nord et du sud et en afrique de l'ouest. L'importance de ces differences nous a conduit a definir trois sous-especes h. Placei placei (australie), et h. Placei argentinensis (ameriques) et h. Placei africanus (afrique). Contrairement a ce que nous supposions, par les quelques travaux realises anterieurement et en raison de la similarite avec haemonchus contortus, seulement deux morphes femelles (linguiforme et boutonnes) sont presents, le morphe lisse etant absent. Les deux morphes sont retrouves en proportions tres differentes d'un site a l'autre : le morphe linguiforme passe ainsi de 10% en mauritanie a 96% en cote d'ivoire (h. P. Africanus) et de 14% au mexique a 76% au bresil (h. P. Argentinensis). Ces proportions sont stables sur un site. Nous avons emis l'hypothese que ces morphes etait controles genetiquement et qu'ils etaient egalement indicateurs d'aptitudes ecologiques bien definies. Nous avons selectionne les deux morphes, en nous fondant sur l'aspect des femelles, les males correspondants n'etant pas differenciables. En 4 a 5 generations de selections menees chez des agneaux, nous obtenons des lignees linguiformes ou boutonnees qui comportent plus de 90% du morphe selectionne. Le mecanisme genetique retenu est celui d'un locus a deux alleles, le morphe linguiforme dominant le morphe boutonne. Nous avons d'ailleurs eu l'occasion de verifier que la fitness (ou succes reproductif) des linguiformes etait superieure dans nos conditions de selection (primo-infestations, hotes non electifs mais immuno-deprimes, et phase libre realisee, en conditions optimales). Dans les conditions naturelles, la fitness dependra vraisemblablement du type d'hote (electif : bovin, ou non : ovin ou caprin) et de l'environnement climatique. Il ressort que le morphe linguiforme a une capacite d'infestation superieure des hotes electifs bovins et que le morphe boutonne par contre s'etablit bien chez les hotes non electifs. Les capacites a se developper au cours de la phase libre sont superieures pour le morphe bouton dans les regions seches et le morphe linguiforme dans les regions humides, ce qui est corrobore par les etudes d'ecologie experimentale. Les assemblages de morphotypes correspondent donc a des adaptation regionales qui pourraient etre appelees ecotypes. H. Placei s'est revele un nematode polymorphe aux aptitudes diversifiees, bien que notre etude n'ait porte que sur des isolats africains et americains et un isolat australien. Il serait interessant de l'etudier a une plus large echelle (australasie comprise) pour definir l'ensemble des sous-especes, de tenter d'expliquer leur apparition par les migrations des bovins hotes a travers les continents. Il serait egalement interessant d'apprecier le polymorphisme et sa fonction adaptative au sein de chaque sous-espece.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 103 p.
  • Annexes : 125 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Sciences-Pharmacie.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.