Le cas MOVE à Philadelphie 1975-1995 : fait divers ou événement historique ?

par Claude Guillaumaud-Pujol

Thèse de doctorat en Études nord-américaines

Sous la direction de Sylvia Ullmo.

Soutenue en 1999

à Tours .


  • Résumé

    Le cas MOVE est l'histoire d'un conflit de vingt ans, (1975-1995), entre un groupe marginal, majoritairement noir appelé MOVE, (abréviation de Movement), et la ville de Philadelphie. Après un premier affrontement en 1978 qui fit une victime, (un policier blanc), la police rasa la maison de Move ; neuf de ses habitants, tous noirs, furent condamnés à des peines de trente à cent ans d'emprisonnement. La violence atteignit son paroxysme en 1985, sous le mandat du premier maire noir de Philadelphie, W. Goode, qui laissa bombarder une autre résidence de MOVE et bruler tout un quartier. Onze personnes périrent, toutes membres du groupe, dont cinq enfants. Les deux survivants furent un enfant et une adulte. Ramona Africa, seule protagoniste du drame à subir une condamnation pénale, (sept ans de détention pour insurrection contre l'Etat). L’intérêt de ce fait divers est multiple. Il tient au lieu, (Philadelphie, première capitale des U. S. A. , ville des Quakers et de l'amour fraternel) ; à la période, (laps de temps pertinent pour apprécier les résultats de la campagne des droits civiques); au caractère du conflit, (au premier affrontement entre les communautés urbaines blanche et noire fait suite un conflit au sein de la communauté noire). Les sources d'information, diverses et abondantes, (medias, publications, interviews), contrastent avec le silence qui désormais marginalise l'évènement. Le fonctionnement des institutions de justice et de police, acteurs décisifs dans l'engrenage de la violence, fait l'objet d'une étude approfondie pour analyser comment la gestion de l'ordre public a pu se transformer en un drame et apprécier si les dysfonctionnements constatés sont d'origine conjoncturelle ou structurelle. La riposte des institutions apparait en contradiction avec les principes fondamentaux de la démocratie américaine. Notre problématique consiste à examiner si l'épisode n'a été qu'un fait divers dramatique ou bien s'il révèle des faiblesses dans les composantes structurelles de la société américaine.

  • Titre traduit

    The "MOVE case" in Philadelphia, a news story or a historical event, 1975-1995


  • Résumé

    The "MOVE case", is the story of a conflict between a mainly black marginal group called MOVE, (i. E. 'Movement' in abbreviation), and the city of Philadelphia over a 20 year-period, (1975-1995). After an initial confrontation in 1978, in which one person died, (a white policeman), the police razed the move house to the ground and nine of its inhabitants, all black, were sentenced to between thirty and a hundred years' imprisonment. The violence reached its height in 1985, under Philadelphia's first black mayor, W. Goode, who allowed another move house to be bombed and an entire neighborhood burned down. Eleven people were killed, all group members, including five children. Two survived, a child and an adult, Ramona Africa. She was the only one in this drama to be sentenced to jail -seven years' imprisonment for aggravated assault and riot. The varied and rich sources of information, (the media, books, interviews), contrast sharply with the silence which has now marginalized the issue. The workings of the legal and police administrations, both of which played decisive roles in the escalation of violence, are studied in depth. The system's dysfunctions are analysed in order to determine whether they are of conjunctural or structural origin. These institutions' responses seem to contradict the basic tenets of American democracy. Our aim is to determine whether this episode was no more than a social drama or whether it does not highlight structural weaknesses in American society.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2002 par Presses Universitaires du Septentrion à Villeneuve d'Ascq

Le cas Move à Philadelphie : 1975-1995 : fait divers ou événement historique ?


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (525 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 413-454 (115 ref.)

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Tours. Service commun de la documentation. BU Tanneurs.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2002 par Presses Universitaires du Septentrion à Villeneuve d'Ascq

Informations

  • Sous le titre : Le cas Move à Philadelphie : 1975-1995 : fait divers ou événement historique ?
  • Dans la collection : Thèse à la carte
  • Détails : 1 vol. (525 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 413-454
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.