La microfinance en Afrique entre tradition et modernité : essai sur la microassurance informelle

par Justin Léopold Nouind

Thèse de doctorat en Droit privé

Sous la direction de Georges Vermelle.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La microfinance représente dans le monde, un potentiel évalué par la CNUCED à 100 milliards de dollars pour le crédit et des sommes plus élevées pour l'épargne et l'assurance. La notion est très complexe dans le contexte africain où son essor s'expliquerait, comme celui de l'informel en général, par sa capacité à conjuguer les valeurs socio-culturelles avec l'efficacité économique. La thèse pose une analyse juridique à dominante économique et anthropologique du phénomène. La première partie constate l'enracinement de la microfinance dans la tradition et appréhende sa dimension sociale. Dans une démarche prospective, la deuxième partie aborde l'utilisation du savoir faire endogène dans la conception d'instruments adaptés au milieu et efficaces, donc modernes.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 461 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 427-453

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Droit, Economie et Sciences sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TD30
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.